Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 05 ans: Une soupe au caillou de Anaïs Vaugelade

Anaïs Vaugelade
  Dès 05 ans: Une soupe au caillou

Dès 05 ans: Une soupe au caillou - Anaïs Vaugelade

Pour discuter sans fin…
Note :

   Dès 5 ans… mais de quoi réfléchir jusqu’à bien plus tard.
   
   Nous avons ici une reprise d’une histoire aussi vieille que les contes peuvent l’être. Mille fois racontée et mille fois aimée. Illustrée dans cet album par Anaïs Vaugelade de façon simple et efficace, mais très belle aussi. Les couleurs sont franches et chaudes. Les attitudes sont d’une justesse frappante. La poule, je jurerais que je la connais. C’est ma voisine. Les autres voisins aussi sont là. Quant au loup… le loup, là, c’est une autre histoire.
   
   Beaucoup d’albums reprenant ce conte de la soupe au caillou vous imposent, au moins par le dessin, l’interprétation qu’ils ont choisie. On n’a pas à faire cela. La richesse de ce récit tient justement à ses multiples possibilités.
   
   J’aime cette version car elle insiste justement surtout sur l’ambiguïté de la situation et laisse toutes les portes ouvertes, les questions sans réponse.
   
    Arrivé à la fin de l’album, les discussions se déclenchent. Quelles étaient donc les intentions du loup ? Chacun a son idée. Mais comment savoir ?
   
   On reprend l’album, on retourne examiner de plus près les attitudes, les regards… Bien fuyants ces regards. Certes, mais ce serait signe de quoi ? Et qu’a-t-il dit exactement ? Et l’autre ? Qu’a-t-il dit ? On relit. On pèse les mots au trébuchet de la plus fine sagacité. On s’y acharne, que l’on ait 5 ans ou 95.
   
   Et si l’on reprend le récit en remplaçant le loup par un animal non dangereux. Un canard par exemple. Que devient l’histoire ? Allons y. On la raconte une nouvelle fois avec un canard.
   Et à ce moment là, l’impression est tout autre, mais pas moins forte. C’est une nouvelle révélation. Ce canard n’aurait-il pas découvert le secret du bonheur ?
   
   Mais c’était un loup. Et le seul fait que les actes soient faits par l’un ou l’autre peut changer totalement la signification de ce qui est fait.
   
   « Peut » mais ce n’est pas sûr.

critique par Sibylline




* * *