Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Poulpe : Éthique en toc de Didier Daeninckx

Didier Daeninckx
  En marge
  Le der des ders
  La mort n'oublie personne
  Le Poulpe : Éthique en toc
  Le facteur fatal
  Play-back
  Dès 10 ans: Il faut désobéir : La France sous Vichy
  Dès 10 ans: Un violon dans la nuit
  Passages d'enfer
  La route du Rom
  Lumière noire
  Mort au premier tour
  Cannibale
  Camarades de classe
  Itinéraire d’un salaud ordinaire
  Métropolice
  Nazis dans le métro
  Missak
  Histoire et faux-semblants
  Meurtres pour mémoire
  Galadio
  D comme: Le der des ders
  Le dernier guérillero
  Rue des degrés
  Caché dans la Maison des Fous

Didier Daeninckx est né en 1949.
Avant d’être écrivain, il fut imprimeur, animateur, journaliste local..
Son premier livre fut «Meurtres pour mémoire», dans la Série Noire Gallimard en 1984.
Son œuvre de romans populaires ou policiers (Il a plusieurs fois participé aux aventures du Poulpe) s’accompagne d’une critique sociale, historique et politique. Elle a déjà été récompensée par plusieurs prix.

Le Poulpe : Éthique en toc - Didier Daeninckx

Poulpe fiction
Note :

   Pour ceux qui ne connaissent pas, je rappelle le principe de la série «le Poulpe». Il s'agit de romans policiers sans prétentions rédigés par différents auteurs et reprenant le personnage principal de Gabriel Lecouvreur, alias, Le Poulpe, un détective privé d'un genre un peu spécial, (du moins m'a-t-il semblé, car je n'ai lu que cette aventure-ci) mais je n'ai pas vu de quoi il pouvait bien vivre?
   
   Nous n'en avons pas moins une fort honnête intrigue, bien menée, avec des personnages très crédibles et sympathiques et un fond d'intrigue tout à fait prenant. Ici, les dérives des historiens négationnistes.
   
   Pour ma part, j'ai trouvé au final, que l'explication de l'affaire pêchait un peu par, disons, la légèreté des arguments expliquant le décès qui avait lancé toute l'enquête, mais je ne peux pas en dire plus pour ne pas déflorer et il n'en reste pas moins qu'avant d'en arriver à cette légère déception, je m'étais bien régalée avec cette histoire tout à fait prenante.
   
   Dans cette aventure du Poulpe, la ville de Lyon (que je ne connais pas du tout) joue un rôle à part entière et c'est un vrai plaisir de la découvrir et de s'y promener un peu.
   
   Je trouve également vraiment très sympathique cette idée de se passer d'un auteur à l'autre, le personnage du Poulpe, pour voir un peu ce que le collègue (copain ?) va en faire. J'ai choisi celui-ci car j'aime bien Daeninckx, mais il n'est pas le seul auteur du Poulpe que j'aime bien et je risque donc d'en lire d'autres. Pour Didier Daeninckx lui-même d'ailleurs, il me semble avoir vu qu'il a écrit deux épisodes dans cette série de « poulpe fiction ». Je vais voir cela de plus près.
   
   A conseiller pour passer un bon moment.
   
   
   PS: Quelques renseignements sur Le Poulpe

critique par Sibylline




* * *