Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ma vie dans les Appalaches de Thomas Rain Crowe

Thomas Rain Crowe
  Ma vie dans les Appalaches

Ma vie dans les Appalaches - Thomas Rain Crowe

Pour amateurs de nature writing
Note :

   Si vous avez lu et aimé "Walden", si vous avez lu et aimé "Solitudes australes", si vous êtes fan du journal de Rick Bass alors le livre de Thomas Rain Crowe est fait pour vous.
   
   1980 Thomas Rain Crowe prend la décision de vivre loin des villes, au cœur des Appalaches de son enfance en Caroline du Nord.
   
   Seconde décision : vivre en autarcie, être capable de cultiver, pêcher, chasser ce dont il a besoin pour vivre.
   
   Première étape : construire une cabane rudimentaire "en bordure du champ de Zoro" son ami, pas d’eau courante, pas d’électricité mais un pays où "le cerf et la colombe vivent leur vie au même rythme"
   Sa décision le classe immédiatement dans la case "émule de Thoreau" , il apprend à couper et à stocker son bois, planter ses légumes, faire son pain, élever des abeilles et aussi, car il faut bien vivre joyeusement, fabriquer sa bière.
   
   Les objets quotidiens prennent une énorme place, la faux, la scie deviennent des compagnes dont il faut prendre soin, créer et soigner un "potager de montagne" est un art difficile qui demande réflexion, la pêche vous incite à "penser comme le poisson que l’on pêche" bref on n'est pas loin du paradis.
   Echapper à la société de consommation oui mais sans couper les ponts avec la civilisation et les amis. Lorsque la solitude se fait pesante
   
   Ce retour aux sources se lit avec bonheur, les mots coulent, la poésie est présente mais aussi le réalisme lié à une vie parfois dure.
   Dans un chapitre qui m’a beaucoup intéressé il parle des "nouveaux naturalistes" des écrivains, des scientifiques qui ont œuvré pour la protection environnementale. L’un deux a attiré mon attention et je vous en parlerai prochainement.
   Mes deux chapitres préférés? "Sous la neige" et "Une marche en forêt".
   
   Pour vous convaincre :
   "Presque trente centimètres de neige sont tombés pendant la nuit. Une fois que le feu a repris et réchauffé la maison, j’entrouvre les fenêtres et je peux ainsi entendre, en stéréo, les bruits des oiseaux en train de manger dans la neige - un chœur animé de pépiements, de trilles et de cris perçants. Une symphonie, en fait, au vu de leur état d’anxiété, plus proche d’un combat que d’un cocktail mondain. Quand les montagnes sont couvertes de neige et de glace, les oiseaux doivent toujours manger, par jour, l’équivalent de leur poids en nourriture, mais comme leurs aliments habituels ont disparu, se nourrir prend un tour bien plus sérieux."
   

   Chaque chapitre nous fournit une citation de ses auteurs préférés : Snyder, Emerson, Thoreau bien sûr et Whitman et chaque chapitre se termine par un poème, certains m’ont infiniment plu.
   "En un temps secret une fleur
   de velours lisse peut devenir côtelée
   Pleurer ou s’accrocher
   à la lumière pour s’assécher
   Etre du nectar brillant sur la peau
   Un ciel où pêcher le miel
   Dans un breuvage d’étoiles"
   

   L’auteur est un ami d’Allen Ginsberg et de Gary Snyder et des poètes de la Beat Génération. Publié aux Etats-Unis en 2005 c’est une excellent idée des éditions Phébus de nous offrir cette traduction.
   
   Aujourd’hui Thomas Rain Crowe a quitté sa cabane des Appalaches, il continue à travailler pour des revues écologiques, le poète s’est fait traducteur.

critique par Dominique




* * *