Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La femme d'en haut de Claire Messud

Claire Messud
  Les enfants de l’empereur
  La femme d'en haut

Claire Messud, née aux Etats-Unis en 1966, a fait ses études à Yale et à Cambridge. Elle vit et écrit actuellement à Boston. Son premier roman, "When the World Was Steady", a été finaliste au prix PEN/Faulkner en 1996, ainsi que "Une histoire simple" en 2002.
(Source éditeur)

La femme d'en haut - Claire Messud

La femme invisible
Note :

   Rentrée littéraire 2014
   
   "Les gens n'ont pas envie de s'inquiéter pour la Femme d'En Haut. Elle est fiable, organisée, sans histoires."
   

   L'arrivée d'une jeune élève d'origine étrangère, Reza, dans sa classe de primaire,va bouleverser la vie bien rangée de Nora.
   
   Abordant bientôt les rives de la quarantaine, cette institutrice modèle prend en effet conscience au contact de la famille de Reza de tout ce à quoi elle a renoncé: ambition artistique, maternité, amour; en bref, la vie et son intensité. Nora tombe pour ainsi dire amoureuse à titres divers de Sirena, la mère de l'enfant, une artiste en passe d'être mondialement reconnue, de son époux, Skandar et bien sûr de Reza, qu'elle va chérir. Renouant avec une pratique artistique aux côtés de Sirena, Nora se prend à espérer d'une autre vie.
   
   Récit a posteriori dont la narratrice est Nora, cette Femme d'En Haut,"invisible durant des décennies", le roman de Claire Messud scrute avec précision les moindres remous intérieurs de cette femme qui a soif de vivre et qu'anime une colère monstrueuse.
   
   Ce texte à la structure circulaire, qui peut se lire comme la réponse de Nora à la trahison inévitable et extrême, souffre de quelques longueurs, comme souvent chez Claire Messud, mais j'ai néanmoins pris beaucoup de plaisir à entrer dans l'univers de Nora, femme frustrée, bridée,mais jamais caricaturale.
   
   La femme d'En Haut, Claire Messud, traduit de l’anglais (E-U) par France Camus-Pichon,
   
   
   Présentation de l'éditeur :
   
   "Nora ressemble à votre voisine du dessus, celle qui vous sourit chaleureusement dans l'escalier mais dont vous ignorez tout, car elle ne laisse paraître aucun désir, de peur de vous contrarier. Lorsque la belle Sirena, accompagnée de son mari et de son fils, fait irruption dans son existence d'institutrice dévouée, elle réveille un flot de sentiments longtemps réprimés. Au fil des mois, Nora réinvente sa vie et se réinvente elle-même, projetant sur chacun des membres de cette famille ses désirs inavoués : maternité, création artistique, sensualité. Mais échappe-t-on réellement au statut de femme de second plan? Tout en s'attaquant aux vicissitudes des rapports familiaux et à la cruauté du monde de l'art, Claire Messud brise avec acidité le mythe de la femme sans histoires, pour la révéler grinçante et en colère, habitée d'espoirs fous et, inévitablement, de fracassantes désillusions."

critique par Cathulu




* * *