Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Bacha Posh de Charlotte Erlih

Charlotte Erlih
  Ados: Bacha Posh

Ados: Bacha Posh - Charlotte Erlih

Fille ou garçon
Note :

   Farrukh, jeune adolescent vivant à Kaboul, est le barreur d’une équipe de rameurs dont l’objectif est de participer aux Jeux Olympiques. Avec Sohrab, son coéquipier et plus fidèle ami, ils partagent cette même passion et ne se quittent pas. Lors de l’arrivée d’un nouveau bateau qui vient de France, leur espoir de remporter la compétition augmente. C’est dans ce but qu’ils passent beaucoup de temps à s’entraîner. C’est un rêve quasi impossible, pourtant ils y croient dur comme fer.
   
   Mais nous sommes en Afghanistan et Farrukh est en fait un "Bacha Posh", c’est-à-dire une fille élevée comme un garçon, dans la mesure où ses parents n’ont pas eu de fils. Elle bénéficie donc de tous les avantages des garçons : son père l’accueille dans son bureau, lui apprend le français et lui fait partager sa passion pour la littérature, elle est habillée comme un homme et en a tous les droits. Même ses plus proches amis comme Sohrab ne savent pas qu’elle est une "Bacha Posh". Et pendant que sa mère et ses sœurs finissent de faire la vaisselle et rangent la cuisine, elle s’entraine avec les autres garçons.
   
   Jusqu’au jour où ses règles arrivent, qui signifient le début de la puberté. Ce jour là la tradition reprend le dessus et Farrukh doit commencer une vie de femme, abandonner son statut de garçon, revêtir la burka et arrêter les entraînements. Finies les soirées à discuter avec son père, elle est cantonnée à la cuisine. Et on annonce de façon laconique à ses coéquipiers que leur camarade est parti étudier ailleurs… L’aviron c’est fini pour elle et elle change même de prénom et redevient "Farrukhzad" comme on ne l’a pas appelée depuis 10 ans … Et c’est sa petite sœur Amina qui prend sa place en tant que Bacha Posh.
   
   Mais Farrukhzad dépérit : elle n’arrive pas à accepter ce nouveau statut et ne mange plus… Quant à l’équipe sportive, atterrée par cette subite disparition, elle a bien du mal à fonctionner sans sa présence. Alors Farrukhzad décide de ne pas accepter sa nouvelle condition et de se battre pour mener la course jusqu’au bout… Sans se rendre compte qu’elle met sa famille en danger en agissant ainsi…
   
   Voici un roman jeunesse qui m’a vraiment enthousiasmée. Tout d’abord j’ai découvert une coutume afghane dont j’ignorais tout : une de ces filles élevées comme un fils dans une famille qui n’en a pas. De plus, l’histoire est racontée avec beaucoup de sensibilité et de justesse. Il aborde la place de l’homme et de la femme dans d’autres cultures que la nôtre, et offre un récit intelligent qui ne laisse aucune question de côté. Enfin, jusqu’à la dernière page, le suspens reste entier quant au devenir de Farrukh.
   
   Pour les adolescents, à partir de 14 ans.

critique par Éléonore W.




* * *