Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 10 ans: La maison des secrets - T2 - Le livre des sorts de Jacqueline West

Jacqueline West
  Dès 10 ans: La maison des secrets - T1 - Les lunettes magiques
  Dès 10 ans: La maison des secrets - T2 - Le livre des sorts

Dès 10 ans: La maison des secrets - T2 - Le livre des sorts - Jacqueline West

Suite du tome 1
Note :

    Illustré par Poly Bernatene
   
   Thèmes : Fantastique, Magie, Sorcellerie
   
   On retrouve Olive dans une nouvelle aventure... ensorcelée. Dans "Le livre des sorts", Olive est à la recherche d'une solution afin de sauver Morton, toujours prisonnier des tableaux. Mais comment retourner dans les peintures? Les chats gardiens des secrets de la maison du vieux McMartin refusent d'aider Olive qui s'expose à de grands dangers. Jusqu'au jour où Rutherford, un voisin fouineur et bizarre, explique à Olive que tous les sorciers sont détenteurs d'un grimoire, un recueil de recettes magiques. Aussitôt Olive est folle de joie et devient obsédée à l'idée de trouver le livre des sorts. Si bien qu'entre obsession et possession, la limite est mince...
   
    J'avais aimé le premier tome "Les lunettes magiques", dans lequel on prenait plaisir à visiter la nouvelle maison d'Olive. A son aspect gothique, vieillot et étrange, on pensait d'emblée à une autre héroïne nommée Coraline qui elle aussi emménageait dans une vieille bicoque. Dans "Le livre des sorts", l'univers onirique est toujours aussi bien construit, même si la réflexion n'est pas le point fort de cette série jeunesse qui prime sur l'action. Les aventures sont palpitantes à mi-chemin entre plusieurs références littéraires : Lewis Carroll, Neil Gaiman, Roald Dahl. L'écriture de Jacqueline West est pimpante, accessible et limpide. On apprécie particulièrement les dialogues plein d'humour qui dynamisent une lecture qui se veut déjà divertissante. Fantastique, magie blanche, sortilèges sombres et inquiétants, rebondissements épiques, petits frissons assurés... le tout compose un envoûtant cocktail dont on ne se lasse pas.

critique par Laël




* * *