Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 07 ans: La princesse qui voulait devenir chevalier de Nancy Guilbert

Nancy Guilbert
  Dès 07 ans: La princesse qui voulait devenir chevalier

Dès 07 ans: La princesse qui voulait devenir chevalier - Nancy Guilbert

Début de série
Note :

   Elodie Fraysse (Illustrations)
   
   L'auteur en visite dans les classes alentour à l'occasion d'un salon du livre de jeunesse, a atterri dans celle d'une de mes petites filles qui justement (quelle surprise!) veut devenir écrivain et, du haut de ses 8 ans, commence à prendre des jalons. Ainsi a-t-elle soumis l'auteur a un feu nourri de questions. Et puis, cette dernière s'étant prêtée de bonne grâce à l’épreuve, Camille était restée sur une si bonne impression que le lendemain, en visitant le-dit Salon du Livre, elle lui acheta et lui fit signer un des ses albums. Il s'agissait du premier volume des aventures d'Aliénor, dont je vais ainsi vous parler aujourd'hui.
   
   Aliénor est une petite fille, une princesse du Moyen-âge, avec tout ce qu'il faut : château-fort, père Roi, frères Princes et chevaliers etc. Elle est censée rester à broder en rêvant, mais en fait, elle est très dégourdie, a des activités d'exploration dont elle dresse les plans malgré le lieu commun qui veut que les filles n'aient pas le sens de l'orientation, et est bien plus réfléchie que ses frères qui passent leur temps à se battre en faisant beaucoup de bruit. Ce qu'elle voudrait, c'est être Chevalier, mais bien sûr, il n'en est pas question car la seule école de Chevalerie est interdite aux filles.
   
   Mais voilà qu'un Prince lointain est retenu captif en son donjon par un gros dragon. Qui le sauvera sera bien récompensé. Les Princes ne vont pas tarder à se mettre en route, mais notre Aliénor est déjà partie. Elle compensera par la ruse là où sa force physique sera insuffisante (celle des garçons l'aurait été aussi, face à un dragon par exemple), manifestera une belle intelligence, et pulvérisera en cours de route quelques poncifs quant à la faiblesse, le manque de courage ou la propension au bavardage des filles.
   
   Cette jolie histoire qui, comme "Quatre poules et un coq" sur un thème différent, rappelle aux petites filles qu'elles sont les égales des garçons, marque le début d'une série qui comporte pour le moment (printemps 2015) 3 albums.
   
   Les dessins bleus et roux, sont jolis malgré un peu trop de vent dans les cheveux à mon avis, mais Camille n'a pas tiqué et puis, c'est moins statique, alors Elodie Fraysse a sans doute eu raison de coller un petit courant d'air dans tout ça. Le dragon est formidable.

critique par Sibylline




* * *