Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Rendre la raison populaire de Michel Onfray

Michel Onfray
  Traité d'athéologie : Physique de la métaphysique
  Contre-histoire de la philosophie
  La Pensée de midi. Archéologie d’une gauche libertaire
  Le crépuscule d'une idole
  O comme: Nietzsche
  Rendre la raison populaire
  La Puissance d’exister
  Décadence
  L’ordre libertaire

Michel Onfray est un philosophe et essayiste français né en 1959. Se caractérise par une pensée athée.

Rendre la raison populaire - Michel Onfray

Il faut savoir raison garder
Note :

   "Rendre la raison populaire" est un très beau titre, un questionnement, bref un sujet philosophique à lui tout seul.
   On peut prendre les trois mots : rendre; raison; populaire et les étirer dans tous leurs sens. Ah souvenirs de terminale!
   Je vous laisse réviser vous gammes, comme je l'ai fait avec un vrai plaisir.
   Bref ça commence bien.
   
   Cet opuscule de 50 pages est une invitation à comprendre la création de l'Université Populaire, à Caen en 2002.
   La raison communément relayée est que l'UP est née d'un acte "patriotique" en réaction à l'élection de Jean-Marie Le Pen au 1er tour des présidentielles.
   Cet argument m'a toujours déconcerté, car il heurte le choix d'une grande partie des électeurs qui ont rejeté le candidat de gauche Jospin, qui ont voulu faire place nette. Onfray serait alors rayé des cadres des "vrais" philosophes.
   Car il n'y a rien à dire, qu'à s'incliner devant l'expression démocratique, tout au plus être affligé par ce résultat.
   Michel Onfray a participé de cette simplification abusive quand il justifiait sa création. Le temps des médias est impropre à l'expression de sens.
   
   Le livre cependant est bien autre chose. Il rétablit la vérité, la vérité de M. Onfray.
   Pour lui, l'insurrection populaire d'avril 2002 est bien un acte privé de raison, un cri primitif de brutes furieuses.
   Mais qui sont les responsables de ce vote? Le peuple? Non!
   Ce résultat, expression, du peuple abruti, trouve son origine dans l'inconsidération et le mépris des élites et des nouveaux patriciens pour les classes populaires.
   Ainsi les médias, les instruments divers de contrôle du pouvoir comme les mandarins de l'éducation intervertissent consciemment l'effet et la cause. Car la cause les montre du doigt.
   Onfray est pour la révolution immobile, sans actes insurrectionnels. Philosophe de province, il a voulu créer cette université populaire mais pas ouvrière, pour l'élévation de l'esprit critique et la capacité d'analyse des auditeurs de tous origines sociales, de toutes convictions, de toutes croyances.
   
   Donner aux autres les moyens de comprendre la philosophie c'est un don de soi (depuis 20 ans), une grande générosité (les cours sont gratuits, les intervenants bénévoles) et la nécessité d'une préparation rigoureuse des cours car l'ouverture sur une philosophie active et ancrée dans la vie réelle est à ce prix.
   
   Onfray lance la charge contre les cafés philo, une véritable escroquerie dont profite en espèces sonnantes et trébuchantes le promoteur de cette opération fast food. "Philosopher est un métier" rappelle Onfray, pas une pose ou une discipline pour cabinet de névrosés.
   
   J'ai beaucoup aimé lire ce livre, et je trouve que Onfray est à son meilleur. En effet, il exprime mieux ses idées, ses convictions à l'oral qu'à l'écrit, le style n'est pas son fort. Mais là, que du bonheur!

critique par Maroni




* * *