Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 05 ans: La petite fille qui vivait dans le château du musée de Kate Bernheimer

Kate Bernheimer
  Dès 05 ans: La petite fille qui vivait dans le château du musée

Dès 05 ans: La petite fille qui vivait dans le château du musée - Kate Bernheimer

L'amie dans le château
Note :

    Illustré par Nicoletta Ceccoli
   

   
   Thèmes : Musée, Conte de fées, Petite fille
   
    Une petite fille qui vit dans un château... ce château enveloppé sous une cloche de verre, est exposé au musée où tous les enfants l'admirent avec enthousiasme et curiosité. On dit qu'à l'intérieur, si on fait bien attention, on peut apercevoir cette petite fille. Princesse piégée dans sa tour, qui chaque soir, observe avec mélancolie, les enfants rentrés chez eux. La petite fille se sent seule derrière les douves mais heureusement elle a des amis : la musique d'abord douce et légère envahit sa chambre, puis ses rêves aussi l'accompagnent, pays aux mille couleurs. Elle rêve d'enfants qui trouvent l'espoir, toujours, en suivant le chemin vers le musée. Dans tous ses rêves, la petite fille invite les enfants à lui rendre visite. Pour qu'elle ne se sente plus seule, elle a une idée! Accroche une photo de toi dans sa chambre, de là, tu lui tiendra compagnie...
   
   « La petite fille qui vivait au château du musée » est un album magnifique et étrange à la fois, qui nous invite dans un monde merveilleux, éclatant, plein de poésie et d'onirisme. Evoquant la solitude, l'amitié, l'enfance mais aussi le pouvoir de l'imaginaire par la lecture, c'est un conte de fées, enchanteur, entre délicatesse et imaginaire. Une porte ouverte sur un autre monde, derrière les tableaux stoïques d'un musée, derrière un château sous une cloche de verre, se cache un monde insoupçonné, incroyable et magique fait de créatures amies.
   
   Les illustrations de Nicoletta Ceccoli sont incroyables et en harmonie complète avec cet univers onirique. Le teint porcelaine des personnages semble fragile, cristallisé, immuable. Les teintes des couleurs sont délicates, tout en clarté et en lumière. Les dessins sont magnifiques et nous captivent, nous plongeant dans un monde surréaliste. C'est vraiment un très bel album. A découvrir!

critique par Laël




* * *