Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Festin de John Saturnal de Lawrence Norfolk

Lawrence Norfolk
  Le Festin de John Saturnal

Le Festin de John Saturnal - Lawrence Norfolk

Un livre de cuisine fantastique
Note :

   En général je n’aime pas les contes, les histoires fantastiques, la fantasy et autre Trône de fer, et pourtant je me suis laissé prendre à ce roman et je me suis laissé mener par le bout du nez du début à la fin.
   
   Plaçons les éléments : l’Angleterre du XVII ème siècle, pas tout à fait sortie des guerres de religions, pas sortie du tout du monde de la superstition, du fanatisme, des sorcières et autres légendes.
   
   Une vallée, un manoir et un village, Susan la sage-femme un peu guérisseuse vit avec son fils John dans le village mais ils sont en butte à la bêtise des villageois et d’un moine fanatique qui les poursuit de sa vindicte.
   
   Chassés par l’incendie de leur maison ils ont trouvé refuge dans la forêt de Buccla où Susan initie son fils aux herbes, aux plantes, il exerce et développe son odorat et s’initie au contenu d’un livre mystérieux qui contient les recettes du festin des Saturnales. Des banquets où "Toutes les plantes, toutes les créatures florissantes. Toutes avaient leur place à la table de Saturne"
   
   "Prenez les meilleurs fruits des réserves naturelles de la terre ou du paradis"

   
   A la mort de sa mère, John est envoyé au manoir de Buckland. Il est vite remarqué pour ses dons particuliers et il est affecté aux cuisines qui sont sous la houlette de Maître Scovell.
   
   John est fasciné par les cuisines "éclats de voix, tintements de pots, de poêlons et de chaudrons, frottement de couteaux" mais surtout "un grand flot d’arômes".
   
   Avant de monter en grade il va se frotter et tomber amoureux de Lucretia l’héritière du domaine qui doit épouser son cousin Piers Callock.
   
   Le mariage devra attendre car la soldatesque à la solde d’Olivier Cromwell fait régner la terreur dans le pays.
   
   "Les arômes du vin lui faisaient tourner la tête. Les friandises amoncelées sur des assiettes d’argent activaient douloureusement ses mâchoires, tandis que des syllabes de miel tremblaient dans leurs timbales. Il sentit les gâteaux lustrés de beurre battu craquer sous ses dents, et la couche de sucre crépiter."

   
   Quel étrange et fascinant roman, un mélange des genres très divertissant, un roman d’aventures avec traques et pièges, un livre d’initiation au monde mystérieux de la cuisine, et pour faire bonne mesure un roman historique sur une période un peu sombre.
   
   Pari réussi pour Lawrence Norfolk, on suit allègrement les aventures de John Saturnal et mine de rien de chapitre en chapitre on se constitue un livre de cuisine tout à fait original.
   
   J’ai vraiment aimé ce roman mêlant réalité et fiction la plus débridée.
   
   Lawrence Norfolk s’y entend pour faire passer grâce à un vocabulaire somptueux toute la sensualité des mets, des saveurs, des parfums. Les critiques ont parlé de "festin de mots" et de "nourriture pour l'esprit"!!
   
   Laissez-vous tenter

critique par Dominique




* * *