Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 05 ans: Paddington de Michael Bond

Michael Bond
  Dès 05 ans: Paddington

Dès 05 ans: Paddington - Michael Bond

... et des dessins irrésistibles
Note :

   Illustrations : R.W. Alley
   
   J'ai profité de mon tout dernier séjour à Londres pour faire le plein de lectures anglaises pour Baby Lou. Je ne pouvais pas passer à côté du célèbre Paddington Bear. Ses histoires existent dans tous les formats mais j'ai pu trouver cet album au format cartonné, idéal pour les tout petits qui ne sont pas toujours tendres avec les livres. Je n'avais pas eu l'occasion de lire les aventures de Paddington jusqu'ici et c'est avec grand plaisir que j'ai fait la connaissance du célèbre ours à mon retour.
   
   A la gare de Paddington, Mr & Mrs Brown découvrent un ours qui attend près des bagages abandonnés. Sur lui, une étiquette indique "S'il vous plait, occupez-vous de cet ours". Le couple s'inquiète de ce que va devenir le pauvre ours. Ils décident de l'accueillir chez eux et le nomment Paddington, comme la gare où ils l'ont trouvé. Cet album est celui de la rencontre avec l'ours venu du Darkest Peru, ses premiers moments chez les Brown et la découverte de son histoire, qu'il raconte avant de s'endormir dans le moelleux fauteuil où il s'est installé.
   
   Paddington est un ours adorable, rendu très attachant par ses accès de maladresse et les illustrations douces et très expressives à la fois. Il ne faut pas s'arrêter à quelques bizarreries dans ce livre un brin naïf mais plein de charme : Paddington sait parler, qui plus est en anglais alors qu'il vient du Pérou ; il sait écrire. Et pourtant, il laisse une baignoire déborder car il ne pense pas à retirer la bonde. Un ours surdoué mais bien maladroit en somme. Même si l'engouement pour cette série a pris une dimension très commerciale, il est difficile de ne pas succomber à notre tour. Un classique de la littérature jeunesse britannique qui a bien mérité ses lettres de noblesse !

critique par Lou




* * *