Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Orfeo de Richard Powers

Richard Powers
  Le temps où nous chantions
  La chambre aux échos
  L'ombre en fuite
  Générosité
  Gains
  Le dilemme du prisonnier
  Orfeo

"Richard Powers est un écrivain américain né le 18 juin 1957 à Evanston dans l'Illinois aux États-Unis.

Après quelques années d'études de physique, il commence des études de littérature à l'Université de l'Illinois où il obtient son Master of Art en 1979. Il devient un auteur reconnu et à succès aux États-Unis au début des années 1990, avec des romans explorant la relation entre sciences (physique, génétique), technologie, et art (musique). "La Chambre aux échos" reçoit en 2006 le National Book Award." (Wikipedia)



* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Orfeo - Richard Powers

Fugue, fugues
Note :

   Rentrée littéraire 2015
   
   
    Encore étudiant, Peter Els a délaissé la chimie, entraîné par sa petite amie du moment à se livrer à sa passion : la composition musicale. Il vouera son existence à transcrire (ou pas) les notes surgissant dans sa tête ou livrées par la nature ou son entourage. Mais la science le rattrapera, car suite à des bricolages sur l'ADN de la bactérie Serratia Marcescens, il attirera l'attention de la sécurité intérieure (et là on ne rigole plus).
   
   Après "Le temps où nous chantions", Richard Powers s'attaque encore à la musique, cette fois la musique contemporaine, au travers de la vie d'un compositeur, dont les œuvres m'ont l'air assez expérimentales. Mais "L'objet de la musique n'est-il pas d'émouvoir l'auditeur? -Non, l'objet de la musique est de réveiller l'auditeur. De briser chacune de nos habitudes toutes faites." A méditer.
   
    Alternant entre le présent de Peter Els, 70 ans, en cavale et son passé, le roman - souvent très allusif- permet (parfois) difficilement (à mon avis) de s'attacher aux personnages et demande de s'accrocher aux absolument superbes passages tels la dissection des Kindertotenlieder, de Proverb de Steve Reich ou surtout la création du quatuor pour la fin du temps de Messiaen le 15 janvier 1941 dans un stalag silésien... (Messiaen : 'Jamais je n'ai été écouté avec autant d'attention')
   
    Mais cela mérite vraiment le détour. J'ai aussi fait connaissance de Harry Partch (voir wikipedia) : à la fin du roman Els recherche lui aussi des graffitis à Barstow...

critique par Keisha




* * *