Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Jean Giono, Biographie et entretiens de Jean Carrière

Jean Carrière
  Jean Giono, Biographie et entretiens

Jean Giono, Biographie et entretiens - Jean Carrière

Une joie violente
Note :

   Le continue la lecture des ouvrages consacrés à Jean Giono. Après le "Pour saluer Giono" de Pierre Magnan, Jean Carrière c’est tout autre chose, il fut l’assistant personnel de Giono et il démarre très fort en affirmant "Giono est le plus grand menteur de la littérature française du XXème siècle." mais ajoutant quelques lignes plus loin "On ne se lasse pas de relire du Giono".
   
   Sa biographie n’est pas du tout linéaire, d’ailleurs il affirme qu’elle tient en une phrase "Jean Giono, écrivain français vivant, né à Manosque et ne sachant pas nager."
   
   A travers son livre et ses entretiens il démystifie l’auteur trop souvent présenté comme un "écrivain régionaliste" Giono n’incarne pas le Panturle de "Regain", mais fut un romancier du bonheur à travers la figure d’Angelo Pardi.
   
   Lui aussi est pétri d’admiration "J’ouvre un livre de Giono. Et brusquement mon cœur s’irradie d’une joie violente, insensée."
   
   Dans les entretiens qui suivent la partie biographique, Jean Carrière interroge Giono sur sa langue, sur le soleil qu’il n’aime pas, rêvant de vivre en Ecosse, sur ses goûts musicaux et littéraires, sur son admiration pour Don Quichotte et sa lecture permanente tout au long de sa vie de La Bible lui le mécréant absolu "j’ai toujours lu la Bible comme un livre de littérature, un livre d’histoires ou un livre de poèmes" dit-il avec un grand sourire, il avoue aussi être fan de foot et de boxe à la télévision !
   
   Ces entretiens ont fait l’objet d’un CD audio sous le titre "Du côté de Manosque"
   
   Voilà vous avez le choix entre deux auteurs qui nous livrent un peu de la vérité de Giono, du "voyageur immobile" mais nous verrons bientôt que tout n’était pas dit.

critique par Dominique




* * *