Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les nuits de laitue de Vanessa Barbara

Vanessa Barbara
  Les nuits de laitue

Les nuits de laitue - Vanessa Barbara

C'est une maison jaune, adossée à la colline ♫ ♫
Note :

   Rentrée littéraire 2015
   
   
   Premier avis concernant la rentrée littéraire 2015. Comme chaque année des centaines de sorties... et bien trop pour que l'on trouve LA lecture, Le roman qui nous changera ou qui nous envoutera à loisir!
   
   Et pourtant, sur mes diverses lectures de rentrée j'ai déjà rencontré quelques très bons romans dont celui-ci. Ceci-dit rien d'étonnant! Nous sommes rarement déçus quand il s'agit des éditions Zulma!
   
   L'intrigue est celle d'une rue et d'un voisinage pour le moins ubuesque. L'une des leurs vient de décéder et son mari, Otto, se retrouve seul, perdu, au milieu de tous ces 'hurluberlus" sympathiques et atypiques. Il ne sait pas vraiment pourquoi, mais il lui semble que tous se sont ligués contre lui, pour lui cacher quelque chose, qui aurait vaguement rapport avec des roux...
   
   C'est l'occasion pour lui de nous présenter son quartier, ses habitants particuliers aux mille habitudes et vies bizarres, son passé matrimonial heureux et ses passions extrêmes pour les documentaires policiers ou animaliers et surtout pour le chou-fleur...
   
   Tout cela vous semble bizarre? Mais ça l'est et c'est ce qui rend l'histoire encore plus passionnante!
   
   Alors tous à l'abordage de cette rentrée, tous chez Zulma!
   
   
   Présentation de l'éditeur
    (village)
   (...) peuplé de doux dingues. Il y a d'abord Nico, préparateur en pharmacie obsédé par les effets secondaires indésirables ; Aníbal, facteur fantasque qui confond systématiquement les destinataires pour favoriser le lien social ; Iolanda, propriétaire de chihuahuas neurasthéniques et portée sur la sagesse orientale ; M. Taniguchi, centenaire japonais persuadé que la Seconde Guerre mondiale n'est pas finie ; Marina, anthropologue amateur qui cite Marcel Mauss en exterminant méthodiquement les cafards de sa voisine... Quant à Otto, lecteur passionné de romans noirs, il combat avec un succès mitigé ses insomnies à grandes gorgées de tisane à la laitue (...)"

   ↓

critique par Pauline




* * *



Toute une salade
Note :

   "Désormais, Otto souffrait d'une insomnie sans fin. Ses mauvaises pensées dureraient pour toujours puisqu'il n'y aurait plus jamais de matin -désormais toutes ses nuits avaient un arrière-goût de laitue. Et Otto détestait les légumes-feuilles."
   
   Otto et Ada avaient passé un demi-siècle ensemble à cuisiner, à faire des puzzles géants de châteaux européens et à jouer au ping-pong le week-end (du moins jusqu'à l'arrivée de l'arthrite) dans un quartier dont les habitants sont aussi haut en couleur que leur maison jaune.
   
   Au début du roman, Ada vient de mourir. Otto tente donc tout à la fois de lutter contre ses insomnies, tout en remettant de l'ordre dans ses pensées. En effet, selon lui, quelque chose cloche dans son univers peuplé de personnages fantasques et souvent "perchés", mais il n'arrive pas à élucider l'affaire...
   
   L'aspect policier n'est ici qu'un prétexte dans ce roman enjoué et chaleureux, peignant un microcosme grouillant d'originaux en tous genres, ayant parfois des rêves plus grands qu'eux mais parvenant à enchanter leur quotidien, de manière simple et cocasse.
   
   Un très bon moment de lecture.
   
   223 pages toniques !

critique par Cathulu




* * *