Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

De taille et d’estoc - 1 de Jean d'Aillon

Jean d'Aillon
  Le captif au masque de fer
  De taille et d’estoc - 1
  L'Homme aux rubans noirs
  Férir ou périr
  Le grand arcane des rois de France
  Rome 1202 - 2
  Rouen 1203 - 3

Jean d'Aillon est le nom de plume de Jean-Louis Roos, écrivain français né au Gabon en 1948.

De taille et d’estoc - 1 - Jean d'Aillon

12ème siècle: moyen comme âge
Note :

   On savait vivre en ce temps-là ou plutôt, il était urgent de savoir mourir: on était occis pour un oui et pour un nom. Comment notre héros pourra-t-il survivre à tant de dangers?
   
   Guilhem d'Ussel, - c'est ainsi qu'il se nomme- va vivre le temps de ce roman des aventures l'une plus dangereuse que l'autre. On est happé, voire choqué, par tant de meurtres, d'éviscérations, d'égorgements, de pendaisons et de viols comme trophées. Comment faisait-on pour supporter quotidiennement tous ces dangers qui menaçaient sans cesse?
   
   Parti d'Aguensi, pardon, d'Aix en Provence, après un crime à l'encontre de quelqu'un qui l'avait, certes, mérité, Guilhem, tout juste sorti de l'enfance, part hâtivement pour un long voyage d'initiation. Tous ceux qu'il rencontre et avec qui il noue des liens d'amitié meurent atrocement, le laissant à nouveau orphelin. De Simon, le rémouleur, Manon, la ménestrelle, à Joceran et Jeanne, respectivement moine et prieure, enfuis pour cause d'amour, en passant par Brancion, Tous périssent de mort atroce.
   
   On voyage d'est en ouest, de château en abbaye, de routiers à chevaliers, de guet-apens en chausse-trappes: tous les coups sont permis. Guijhem s'aguerrit, si l'on peut dire, et l'on chemine dans cette période cruelle. On en appelle à l'amour courtois, à la dame de nos pensées et aux lais amoureux. Las, ce n'est pas encore de saison. De vraies brutes sans foi ni loi, malgré une religion omniprésente; on se demande pourquoi.
   
   En dépit de la sauvagerie, on s'instruit; on apprend ainsi les enjeux de la période, les luttes de conquête entre l'influence du roi de France et celle du roi Richard, fils d'Aléonor, qui annoncent la guerre de Cent ans à venir.

critique par Alain Dagnez




* * *