Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les promesses de Amanda Sthers

Amanda Sthers
  Madeleine
  Les terres saintes
  Chicken Street
  Les promesses

Amanda Sthers est le nom de plume d'Amanda Queffélec-Maruani, écrivaine et scénariste française née en 1978 à Paris.

Les promesses - Amanda Sthers

… et les regrets
Note :

   Rentrée littéraire 2015
   
    Entre Paris et la Toscane, entre passion et solitude, les regrets d'un amour insaisissable et les promesses d'une vie, Amanda Sthers nous promène sur le fil d'une destinée, celle d'un homme Alexandre, entre ombre et lumière.
   
    Donnant la voix au narrateur, Alexandre ou Sandro selon le pays, elle déroule tout ce qu'une vie comprend de loupés et de réussites avec délicatesse et humour.
   
    Né d'un père italien très riche et d'une mère française très pauvre, Alexandre est l'héritier de cette famille bourgeoise richissime et porte l'espoir d'une vie réussie. Son grand-père Nonno, attaché aux traditions, le lui rappelle sans cesse.
   
    La vie d'Alexandre bascule à 10 ans à la mort de son père par noyade. Il rentre alors en France avec sa mère et se retrouve avec une existence sans repères.
   
    Envoyé pour un temps chez son grand-père il essaiera en vain, de retrouver la légèreté lumineuse des vacances familiales mais s'en échappera pour mener son destin.
   
    L'amitié fidèle de ses deux amis l'accompagneront tout au long de sa vie avec mariage, naissance, divorce, mais aussi nouvelles amours.
   
    Jusqu'au jour où Alexandre dans un éblouissant coup de foudre rencontre l'amour de sa vie, Laure. Un amour qui restera platonique, de fuites en rendez-vous manqués, marqué par les promesses aux autres et à la vie.
   
    L'enterrement de Laure qui ouvre le livre, renvoie Alexandre à ses souvenirs.
   
    Amanda Sthers se glisse avec beaucoup de justesse dans la peau d'un homme pour montrer ses doutes, sa vie, ses passions.
   
    Entre passé et présent, elle déroule l'existence d'un homme qui n'a pas compris tout de suite que le temps passait vite et qu'il a manqué sa plus belle histoire d'amour.
   
    Passionné d'incunables, Alexandre poursuit une sorte de quête pour retrouver un livre d'Italo Calvino ayant appartenu à son père. Les passages concernant les explications sur les spécialistes des incunables avec la recherche, l'achat et la vente, ainsi que les détails de ces livres rares sont très intéressants.
   
    C'est un beau roman sur les illusions d'une vie durant laquelle Alexandre devient de plus en plus nostalgique et mélancolique. C'est la recherche de l'amour mais aussi d'un certain idéal, pourtant il fallait si peu pour qu'il y arrive, juste bouger.

critique par Marie de La page déchirée




* * *