Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Les Cartographes - Livre 1 - La Sentence de verre de S. E. Grove

S. E. Grove
  Ados: Les Cartographes - Livre 1 - La Sentence de verre

Ados: Les Cartographes - Livre 1 - La Sentence de verre - S. E. Grove

Dès 12 ans
Note :

   Thèmes : Fantastique, Géographie, Explorations
   
   "Le cataclysme s'est produit par une belle journée d'été, en 1799. En une terrible seconde, les parties du monde se sont éloignées les unes des autres. Elles se sont détachées du temps, chacune d'elles projetée à une époque différente, mais sans avoir bougé d'un point de vue géographique. Le monde venait d'être brisé et un autre avait pris sa place. Ce cataclysme fut appelé le Grand Bouleversement."
   
   Le premier tome de la nouvelle trilogie des Cartographes, "La Sentence de verre" est copieux et dense. L'auteur propose un univers fort original, certes, mais terriblement complexe pour de jeunes lecteurs. Bien qu'il ne faille pas sous-estimer nos chers adolescents, il n'en reste pas moins que le roman conseillé à partir de 12 ans reste alambiqué. Imaginez un monde dans lequel tous les continents sont plongés dans des périodes historiques différentes, appelés âges mais sans avoir bougés géographiquement. Imaginez des cartes interactives, vivantes, retranscrivant la météo d'une époque et la mémoire des gens, des cartes exceptionnelles qui vont permettre à Sophia de découvrir des mondes insoupçonnés et de comprendre les modifications qui ont été engendrées par le Grand Cataclysme. En un certain nombres de points, "Les Cartographes" m'a rappelé une autre excellente trilogie fantastique où les âges, les temps, les époques se confondent : celle de "A la croisée des mondes" de Philip Pullman.
   
    Sophia Tims, 13 ans est la nièce d'un fabuleux et réputé cartographe, Mr Shadrack Elli. Nous sommes en pleine séance parlementaire où le débat houleux doit juger si oui ou non le Nouvel Occident doit fermer ses frontières aux étrangers. Sophia est curieuse, courageuse, elle veut connaître la vérité et n'a de cesse de retrouver ses parents, sûrement coincés dans un âge. Depuis, son oncle et elle préparent un voyage secret dans l'espoir de retrouver leurs traces. Alors lorsque son oncle est mystérieusement kidnappé, sa quête va commencer. J'ai beaucoup aimé les considérations scientifiques, les explorations, les recherches géographiques qui nous plongent dans un monde fait d'aventures et d'action. J'ai aimé la belle présentation du roman : les mappemondes, les annales en début de chapitre mises en avant dans des parchemins...
   
   Dans un monde bouleversé, les Etats-Unis sont situés dans un XIXe siècle fabuleux, le Groenland est dans la préhistoire, et l'Afrique du Nord dans un temps qui évoque celui des Pharaons. On trouve des indiens, des pirates, des créatures fantastiques et effrayantes. Quelle est donc la carte qui permettra de réunifier le monde en une seule époque ? Il sera question d'une carte traçante révélant d'autres cartes pour arriver à la seule et unique. C'est un peu l'essentiel et le résumé de ce premier tome même si il faut y rajouter des éléments incroyables comme les lachrymas, le suspense, les péripéties et un environnement incroyable.
   
   Le monde inventé par l'auteur est surprenant, étonnant mais je lui reprocherais des longueurs qui viennent perturber le fil de compréhension de l'histoire. C'est avant tout un très beau roman d'explorations et d'aventures avec toutes ces cartes magiques et l'univers des cartographes. A la fois passionnant et captivant, fascinant et vertigineux, "La Sentence de verre" nous laisse entrevoir une infinité de possibilités, d'âges différents. Je poursuivrai volontiers cette trilogie, car je suis curieuse de savoir comment l'auteure réussira à unir l'ensemble. C'est un bon, voire excellent début mais je ne m'attendais pas à lire un roman jeunesse aussi compliqué. J'en regrette parfois certains détails qui viennent noyer un univers qui se voulait déjà en soi suffisamment porteur et unique. A suivre, c'est certain!

critique par Laël




* * *