Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Bob Morane - La couronne de Golconde de Henri Vernes

Henri Vernes
  Ados: Bob Morane - La couronne de Golconde
  L'Ombre jaune s'en va-t-en guerre
  Bob Morane - Opération Chronos

Ados: Bob Morane - La couronne de Golconde - Henri Vernes

Vaut bien la couronne d'Angleterre...
Note :

   Sur le Gange, un paquebot de croisière qui vogue vers l'Inde, une partie de poker fait rage.
   
   Bob Morane ayant répondu favorablement au défi provocateur d'Hubert Jason, qu'une chance insolente vient semble-t-il de déserter, engrange devant lui les billets. Mais Morane n'est pas attiré par l'appât du gain et quand il le faut sait se montrer gentleman.
   
   Parmi les spectateurs de cette partie acharnée, Sarajini Savadra, une jeune Eurasienne qui rejoint son pays d'origine en vue de récupérer son héritage. Un héritage fabuleux qui lui permettrait d'affirmer son métissage.
   
   Mais sur les pas de Bob Morane et de la jeune fille se dresse l'ombre inquiétante de Monsieur Ming.
   
   Ecrit et publié en 1959, "La couronne de Golconde" est le premier roman dans lequel apparait Monsieur Ming, personnage légendaire dont les démêlés avec l'Aventurier constitueront une saga composée de quarante romans et quatre nouvelle, le Cycle de l'Ombre Jaune.
   
   La couronne de Golconde voit donc l'apparition de cette fameuse et maléfique Ombre Jaune, personnage malfaisant qui fit rêver, pour ne pas dire fantasmer, toute une génération d'adolescents. Qui ne s'est alors pas identifié à Bob Morane, le preux chevalier des temps modernes ?
   
   C'est avec un plaisir non feint ni dissimulé que j'ai relu cette aventure dans l'édition Fleuve Noir, aventure qui n'a aucunement perdu de sa saveur exotique et qui tranche avec les manifestations de violence outrancière proposées actuellement aux jeunes avec certains récits, films, séries télévisées et jeux vidéo. Car il ne faut pas se leurrer, malgré les interdictions signifiées par les diffuseurs, personne n'est là pour les empêcher de visionner ou jouer.
   
   La part de rêve empiète sur la réalité et pour moi qui n'ai plus vingt ans depuis longtemps, cela se traduit comme une bouffée de fraîcheur.
   
   Comme il est bon parfois de se retremper dans ce qui enchanta sa jeunesse ! Et les créateurs des Aventuriers de l'Arche perdue et autres Recherches de Diamant du Nil ou autres, n'ont rien inventé, tout juste transposé. Je sais, je suis resté très gamin, mais est-ce répréhensible ?

critique par Oncle Paul




* * *