Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Terres amères de Joyce Carol Oates

Joyce Carol Oates
  Un amour noir
  Johnny Blues
  Viol. Une histoire d’amour
  Les chutes
  La fille tatouée
  Je vous emmène
  Délicieuses pourritures
  Hantises
  Zombi
  Blonde
  Nous étions les Mulvaney
  Eux
  Fille noire, fille blanche
  La Fille du fossoyeur
  Reflets en eau trouble
  Mère disparue
  Folles Nuits
  Solstice
  Confessions d’un gang de filles
  Journal 1973 - 1982
  Vous ne me connaissez pas
  Les mystères de Winterthurn
  Les Femelles
  Petit oiseau du ciel
  Bellefleur
  Marya, une vie
  Le Musée du Dr Moses
  Mudwoman
  Le Mystérieux Mr Kidder
  Carthage
  Terres amères
  Sacrifice

Joyce Carol Oates est une poétesse et romancière américaine née le 16 juin 1938 à Lockport (État de New York).

Joyce Carol Oates a commencé à écrire dès l'âge de quatorze ans.

Elle enseigne la littérature à l'université de Princeton où elle vit avec son époux qui dirige une revue littéraire, la Ontario Review.

Depuis 1964, elle publie des romans, des essais, des nouvelles et de la poésie. Au total plus de soixante-dix titres. Elle a aussi écrit plusieurs romans policiers sous les pseudonymes de
Rosamond Smith et de Lauren Kelly. Elle s'intéresse aussi à la boxe.

Son roman "Blonde" inspiré de la vie de Marilyn Monroe est publié pratiquement dans le monde entier et lui a valu les éloges unanimes de la critique internationale. Elle a figuré deux fois parmi les finalistes du Prix Nobel de littérature."
(Wikipedia)

Terres amères - Joyce Carol Oates

Mondes cruels
Note :

   Titre original : Sourland (2010)
   
    Première lecture de cette très célèbre auteure américaine plus connue, me semble-t-il, par ses romans que par ses recueils de nouvelles. La quatrième de couverture donne le ton, c’est dur, très dur !
   
    Seize nouvelles en trois parties sur quatre cent soixante-quinze pages ! Taille respectable pour ce genre d’ouvrage.
   
    Dans "Tête de citrouille" une femme Hadley, récente veuve, a un choc en cette soirée d’Halloween ; un homme avec une citrouille sonne à sa porte ! Cet homme, Anton Kruppe, elle le connait à peine et regrette fort de l’avoir invité à passer la voir ! En fin de soirée elle le regrettera beaucoup !
   
   "Une agression à l’arme blanche" nous explique comment de bouche à oreille et suivant la crise d’un couple en instance de séparation une histoire peut être déformée ! Un très bon texte !
   
   "La baby-sitter", une femme se pose la question : le faire ou pas ? Elle le fera ! Et la pauvre petite baby-sitter Philippine n’y est absolument pour rien ! Tout ce qu’elle a fait c’est de garder les enfants !
   
   "Amputée", au jeu de l’amour et du hasard, des fois on gagne, des fois on perd. L’amour c’est beau pour cette femme amputée des jambes au niveau des genoux, mais son amant est marié ! Le jeu, ce sont pour elle les casinos et les tables de jeu d’Atlantic City ! Une histoire forte !
   
    Les enfants sont souvent cruels avec les plus faibles qu’eux ! Dans "Chasseur de primes", le pauvre Arvin Huehner le payât de sa vie !
   
    Adrienne Meyer, personnage principal de "Succession" ne s’attendait pas à la suite d’évènements qui allaient jalonner sa journée ! Elle venait pour la succession de son époux récemment décédé, elle repart avec un bébé dans les bras ! Une histoire des plus étranges et angoissante !
   
   "Don d’organes" m’a posé un problème de lecture, non pas que le texte soit mauvais, mais la technique de présentation m’a franchement rebuté !
   
    La nouvelle qui donne son titre à l’ouvrage clôt ce livre. Et elle ne dépareille pas, bien au contraire !
   
    Sophie est veuve depuis peu. Elle reçoit une mystérieuse enveloppe. Comme expéditeur une initiale K, puis une autre signée Klok… Elle se souvient et accepte une invitation dans le fin fond du Minnesota à trois heures de voiture du dernier aéroport…
   
   Beaucoup de personnages, certains sont insupportables comme cette belle femme, ancien mannequin, qui rencontre sa fille venant de subir une très grave opération ! Rien ne lui convient, aucun restaurant ne trouve grâce à ses yeux ! Désespérant ! Une jeune fille de quatorze ans est au chevet de son père mystérieusement passé à tabac, elle croise par hasard un ancien de ses professeurs, méfie-toi fillette ! Une jeune fille retrouve son cousin Sonny dont elle était amoureuse il y a quelques années. Il vit en foyer après avoir purgé une peine de prison ; l’accueil n’est pas celui qu’elle espérait. Se retrouver en allant chercher des actes de décès, est-ce pour Yvonne et Willie la renaissance d’une relation amoureuse lointaine ? Durant une soirée anniversaire, la maîtresse de maison parle avec un de ses convives, le jeune homme semble bien la connaitre, mais elle pas du tout ! Un malaise s’installe, car l’invité n’est pas des plus éduqués et a des propos incohérents. Un petit garçon de 4 ans ne comprend pas les changements dans sa vie de famille, son père est tous les jours à la maison, sa nounou n’est plus là, et les promenades avec son géniteur sont souvent bizarres.
   
    Des femmes surtout, qui voient leurs existences mises à mal par des évènements souvent tragiques. La mort est très souvent présente, le veuvage aussi.
   
    Quelques titres de nouvelles annoncent clairement la couleur : "Saloperie", "Amputée", "Correction", "Succession", "Don d’organes", "Certificat de décès".
   
   Certaines de ces nouvelles sont glauques avec parfois des chutes très énigmatiques, une écriture de grande qualité mais que j’ai trouvé relativement ardue.
   
    Je pense que je vais tenter un de ces jours un roman de cette auteur ! Peut-être que malgré tout j’attendrais les beaux jours…
   
   Extraits :
   
   - Cette chose qui est arrivée. Sauf que nous avons dû la faire arriver, j'imagine. Pas comme la foudre qui est un acte de Dieu surgissant du ciel le vide.
   
   - On pourrait dire que dans ma vie d'adolescente il y a eu un avant-Sony et un après-Sony. Un avant-homicide et un après-homicide.
   
   - Elle avait la figure revêche et l'air pincé de quelqu'un qui respire une mauvaise odeur mais qui est trop bien élevé pour le montrer.
   
   - La fille sourit, dévoilant ses dents ébréchées couleur thé, mais son sourire devint mélancolique, puis franchement affligé.
   
   - Exaspérée, elle secoua la poignée. Elle n'était pas de celles qui résistent à un geste sous prétexte qu'il est vain.
   
   - Comment faire comprendre à Woody, ou à n'importe quel homme, que plus il est réel dans la vraie vie, plus il est réel dans un fantasme ?
   
   - Toi, tu es juste une éjaculation qui a eu de la chance.
   
   - Conjointe survivante, voilà ce qu'elle était devenue. Celle dont les observateurs disent comme elle le prend bien ! Elle est plus forte qu'elle ne le pense.

critique par Eireann Yvon




* * *