Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Intempérie de Jesús Carrasco

Jesús Carrasco
  Intempérie

Intempérie - Jesús Carrasco

Environnement hostile
Note :

   Il fait partie des romans de cette rentrée de janvier et répond à mon envie de me tourner un peu plus vers la littérature espagnole. Oubliez l’hiver et sa froideur, le roman nous installe sur un plateau pelé sec et poussiéreux.
   
   La sécheresse prolongée a vidé les villages, sous le couvert des buissons un enfant se terre, il a fui droit devant pour échapper aux adultes qui le poursuivent et que l’on devine immédiatement violents.
   S’il est repris la punition sera terrible "Lui revint à l’esprit l’image du père empressé et servile en compagnie de l’Alguazil"
   Dans sa fuite désespérée l’enfant croise la route du vieux chevrier. Celui-là connait les astuces pour survivre, les points d’eau et partage ses provisions. "Comme oreiller, le vieux avait installé sa bardelle rembourrée de paille de seigle. Le garçon y posa la tête avec précaution, et s'installa du mieux possible sur la laine râpeuse."
   
   Les liens se tissent, l’enfant reste en retrait mais pour supporter la faim, la soif et la peur il va devoir faire confiance au vieux berger. Il va apprendre à harnacher le baudet, à rassembler le maigre troupeau de chèvres, à trouver les sources.
   
   Une intrigue minimaliste et pourtant le récit est riche. On sent la chaleur, on a la bouche sèche avec un goût de poussière, on sent l’odeur du lait chaud de chèvre. Le rythme est inexorable, pas de retour en arrière possible, l’obligation d’avancer, de fuir.
   
   J’ai tout aimé dans ce roman : le ton, le rythme, l’écriture sèche et précise, les dialogues laconiques. La violence sous sous-jacente qui refait soudain surface. J’ai surtout pensé à ces personnages plein de dignité qui font face à l’adversité.
   J’ai pensé aux romans de Miguel Delibes.

critique par Dominique




* * *