Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dans la ville en feu de Michael Connelly

Michael Connelly
  La défense Lincoln
  Darling Lilly
  L'Oiseau des ténèbres
  Les égouts de Los Angeles
  A genoux
  La blonde en béton
  La glace noire
  Le Verdict du plomb
  Le dernier coyote
  L'Epouvantail
  Le poète
  Les neuf dragons
  Echo Park
  Volte-face
  L'envol des anges
  Créance de sang
  Le cadavre dans la Rolls
  La lune était noire
  Le cinquième témoin
  Lumière morte
  Ceux qui tombent
  Dans la ville en feu
  Les Dieux du Verdict

Né en 1956, Michael Connelly est un auteur américain de romans policiers (en particulier la série Harry Bosch).

Dans la ville en feu - Michael Connelly

Blanche-neige a rencontré le loup
Note :

   Ce roman a un petit parfum d’actualité.
   
   En 1992 Los Angeles connut de terribles émeutes suite à l’acquittement de policiers ayant tabassé un noir (un parfum de déjà vu non ?)
   
   Harry Bosch appelé sur une scène de crime n’a que le temps de noter le nom de la victime Anneke Jespersen et de remarquer que c’est une journaliste danoise abattue d’une balle dans la tête. Harry ne peut que supposer qu’il s’agit d’un meurtre perpétré par un gang.
   
   La victime au fil du temps est surnommée Blanche-neige.
   Vingt ans plus tard le dossier est devenu un Cold case et Harry va le reprendre en main.
   
   Dans quelques jours ce sera la commémoration des émeutes et il serait bon de pouvoir ajouter quelques crimes résolus à l’actif de la police.
   
   Harry Bosch depuis qu’il est attaché aux Affaires non résolues a un nouveau chef, un crétin de première mais vicieux et dangereux. Et devinez quoi ? il va lui mettre les bâtons dans les roues lorsque l’affaire Blanche Neige progresse surtout que l’affaire pourrait bien être la première résolue et pour le LAPD, ça fait tâche que ce soit justement un meurtre de femme blanche qui trouve sa solution sur fond d’émeutes raciales !
   
   Ah revoilà Harry Bosch dans une intrigue compliquée, des indices plus pauvres que pauvre mais qui vont le mener du Danemark à Desert Storm (Tempête du Désert, mais si rappelez vous le vieux Bush et les missiles illuminant votre écran de télé).
   
   Mais Harry est toujours aussi pugnace même s’il a mis un peu d’eau dans son vin, et puis il est émouvant en père de famille qui surveille les lectures de sa fille.
   
   J’avais renoué avec lui avec sa première enquête des Affaires classées mais je l’avais lu en anglais, c’est pas pour dire mais l’effort de lecture m’avait quand même un peu gâché le plaisir.
   Là c’est du tout bon Connelly, même si Harry prend un peu de cheveux blancs il garde toute ma sympathie, et attention pas question de nous le faire à la Wallander !!
    ↓

critique par Dominique




* * *



Emeutes de 1992 à Los Angeles
Note :

   Retour de notre inspecteur Harry que d’aucuns comme à leur habitude pousseraient bien dehors pour une retraite méritée.
   
   "1992. Los Angeles est en proie aux émeutes quand Harry Bosch découvre le cadavre d’Anneke Jespersen, une journaliste danoise. Impossible à l’époque de s’attarder sur cette victime, une parmi tant d’autres pour la police déployée dans la ville en feu.
   Vingt ans plus tard, au Bureau des affaires non résolues, Bosch, qui n’a jamais oublié la jeune femme, rouvre le dossier du meurtre. Grâce à une douille recueillie sur la scène de crime et une boîte noire remplie d’archives, l’inspecteur remonte la trace d’un Beretta qui le met sur la piste d’individus prêts à tout pour cacher leur crime. Anneke comptait peut-être parmi ces journalistes qui dérangent quand ils fouillent d’un peu trop près ce que d’autres ont tout intérêt à laisser enfoui…"
   

   Connelly puise dans un matériau qu’il connait bien pour avoir couvert en tant que journaliste les émeutes de 1992. Il nous emmène dans une bonne enquête, qui couvre aussi la Guerre du Golfe et ce qui se passe coté trafic en tout genre et évènements sordides de bon aloi en temps de guerre.
   
   La notion de crime de guerre, vous connaissez, elle ne couvre pas que le massacre des innocents civils. Les types qui passent leur temps à faire de la politique pour faire carrière sur le dos des autres, ça vous dit ? Eh bien Connelly mélange le tout dans son grand shaker et en sort une histoire de bonne tenue.
   
   Bref, un roman qui trouve toute sa place dans la valise des vacances.

critique par Le Mérydien




* * *