Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les morts ont tous la même peau de Boris Vian

Boris Vian
  Les morts ont tous la même peau
  J'irai cracher sur vos tombes
  Elles se rendent pas compte
  Et on tuera tous les affreux
  Conte de fées à l'usage des moyennes personnes
  Dès 03 ans: Un poisson d'Avril
  V comme: L'écume des jours
  L'Ecume des jours

Boris Vian est un écrivain français, poète, parolier, chanteur, critique et musicien de jazz (trompinettiste), né le 10 mars 1920, à Ville-d'Avray (Seine-et-Oise, aujourd'hui Hauts-de-Seine), mort le 23 juin 1959 à Paris. Il fut aussi ingénieur de l'École centrale, inventeur, scénariste, traducteur (anglo-américain) et conférencier. Vian a signé ses nombreux écrits de pseudonymes divers dont le fameux Vernon Sullivan de "J'irai cracher sur vos tombes".
(merci Wikipedia)

Et chez Lou Delachair, Vian est devenu le personnage d'un roman dont d'autres personnages se prénomment Louis et Elsa strictement par hasard sans doute...

Les morts ont tous la même peau - Boris Vian

Black or white
Note :

   Ce livre de Boris Vian, signé Sullivan, a été un vrai scandale à sa sortie. Trouvé par le plus grand des hasards à 20 centimes chez un bouquiniste fort sympathique, j'ai plongé instantanément dans cette histoire dès les premières pages !
   
   Il s'agit d'un livre tantôt à la première personne, tantôt à la troisième. Le personnage principal, Dan, ne vit que pour sa femme, Sheila. Il est blanc, mais a du sang noir. Toute sa vie, il l'a caché, et il est devenu videur dans un bar. Il castagne à tout bout de champ, jusqu'au jour où son supposé frère, Richard, un noir, vient frapper à sa porte, et menace de révéler ses origines à ses proches.
   
   Ce dernier va alors faire quelque chose qu'il va regretter... Et la suite en dépendra...
   
   Je vous laisse découvrir ce magnifique texte de Vian, un des premiers que je lis et que j'apprécie beaucoup... Auteur à retenter, donc. Ce qui a surtout choqué à l'époque de la sortie (en 1947), ce sont sûrement les scènes de sexe entre personnes de couleurs différentes, et les scènes plutôt violentes et "hard"... Aujourd'hui, cela choque moins je pense, du moins cela n'a pas été ma sensation !
   
   Si vous l'avez lu, qu'en avez vous pensé ? Et surtout, dites-moi ce que signifie le texte à la fin de ce roman, intitulé "Les chiens, le désir et la mort"... Je n'ai pas vraiment compris le lien (s'il y en a un) avec le texte principal... Si vous pouvez m'éclairer, n'hésitez pas !

critique par Onlykey




* * *