Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Là où tombe la pluie de Catherine Chanter

Catherine Chanter
  Là où tombe la pluie

Là où tombe la pluie - Catherine Chanter

On dirait des larmes♪ On dirait de l'eau♫ Les larmes des maux
Note :

    Rentrée littéraire 2016
   
   "J'ai eu assez de temps pour trouver des explications et j'ai la vie devant moi pour en trouver d'autres. J'ai discuté avec des psychologues, des psychiatres, des scientifiques, des pasteurs, des médiums et moi-même. J'ai interrogé les étoiles et les feuilles de thé, cherché des réponses dans la forme des nuages et des visages dans l'écorce des arbres, étrangement ciselés. Il y a en a qui voient Jésus sur un paquet de fromage industriel : à chacun sa vérité. Qui peut m'en vouloir d'avoir choisi le fromage."
   

   Ruth revient sur sa propriété "la Source" après un passage en prison. Soupçonnée du meurtre de son petit-fils, Lucien,elle est assignée à résidence, surveillée par trois gardiens qu'elle surnomme Trois, Anonyme et Ado.
   
   La sécheresse règne partout depuis deux ans, sauf à "la Source" où la pluie tombe toujours. Cette bizarrerie a fait de Ruth et Marc, son mari, une cible de la jalousie de l'entourage.
   
   Curieux livre, que je ne saurais dans quelle catégorie ranger. Dystopie ? anticipation ? roman noir ? Peu importe, il dégage une force et une atmosphère très curieuse, qui happe assez vite. Qu'en est-il au juste de Ruth ? L'auteure joue à nous faire entrer dans sa tête et ce n'est pas confortable. En revenant chez elle, elle décide d'affronter ce qui s'est passé et de démêler ce qui a vraiment eu lieu.
   
   Nous savons donc qu'un drame est arrivé et que le coupable n'est pas identifié. Ruth soupçonne tout le monde, y compris elle-même. Elle reprend l'histoire depuis le début. Leur arrivée pour oublier de mauvais souvenirs à Londres. Les apparitions de sa fille, mère de Lucien, jeune femme fragile, droguée et instable. Le bonheur de Marc qui réalise enfin son rêve de retour à la terre. Puis la sécheresse, les difficultés de plus en plus grandes, l'hostilité autour d'eux et l'arrivée d'Amélia et ses "sœurs", persuadées que Ruth est une élue, centre d'une nouvelle religion, "la rose de Jéricho".
   
   Le présent et le passé s'entremêle, l'auteure nous laissant longtemps sans repères fiables. Nous savons que Marc est parti, sa fille aussi, Lucien le petit-fils est mort, Ruth s'est laissée manipuler par une secte, mais comment articuler tout cela ? Au milieu du livre, je me suis demandée si nous n'étions pas simplement dans le cerveau d'une femme ayant perdu complètement la raison et laissant libre cours à ses délires.
   
   C'est évidemment plus compliqué. Ce que Ruth est autorisée à faire ou pas, les limites qui lui sont assignées par ses gardiens rendent l'ensemble encore plus anxiogène. Elle trouvera pourtant du réconfort auprès du plus jeune d'entre eux, ainsi qu'à la seule visite autorisée, celle d'un pasteur.
   
   Le rythme n'est pas trépidant, au contraire, la tension s'installe surtout à cause de l'état de Ruth qui oscille constamment et dont ne sait pas où elle va aller, ni ce qu'elle a fait au juste.
   
   Un certain nombre de thèmes sont abordés comme les relations dans un couple, jusqu'où connaissons-nous notre conjoint ? les grands problèmes écologiques également à travers la sécheresse, l'emprise mentale d'une personne sur une autre, sur fond de délire mystique etc.
   
   Un premier roman très prometteur qui aurait toutefois gagné à être plus court et plus resserré.

critique par Aifelle




* * *