Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les Houwelandt de John Von Düffel

John Von Düffel
  Les Houwelandt
  De l'eau

Les Houwelandt - John Von Düffel

Interrogation autour d'un anniversaire
Note :

   Je continue mon exploration des romans de la rentrée 2006, un bon cru.
   "Les Houwelandt", emprunté à ma petite bibliothèque de quartier, qui, soit dit en passant, a de nombreuses publications récentes et de plus disponibles. Super pour la lectrice fauchée et boulimique que je suis !
   
   Dans le guide fnac de la sélection des lecteurs 2006 figurait ce roman qui jusque là n'avait pas retenu mon attention. Mais, le voyant sur le tourniquet des nouveautés, je m'en saisis pensant n'en lire que les premières pages et puis l'abandonner en cours... Car depuis bientôt 8 mois c'est terminé, j'arrête de m'acharner à finir des bouquins qui ne me plaisent pas attendant une hypothétique chute ou révélation qui ne vient jamais !
   
   En fait j'ai été happée très vite par ce récit d'une famille dont le patriarche Jorge doit fêter ses 80 ans. Sa femme Esther tient absolument à cette fête. Mais elle est bien la seule... Jorge lui même, qui passe ses journées à nager et à marcher, s'en passerait volontiers. Ses enfants aussi, notamment Thomas, d'autant que sa mère lui a demandé de préparer un discours pour l'occasion. Quant à Christian, le petit-fils, il a à peine connu son grand-père...
   
   Je crois que j'aime décidément ces romans où l'auteur alterne le récit en s'attachant tour à tour à la description de certains personnages ce qui permet de rendre la lecture plus variée, moins monotone. Il va ainsi, tout doucement, au fil des pages, permettre au lecteur de reconstituer et de comprendre une histoire familiale et surtout pourquoi personne ne tient à fêter cet anniversaire.
   "Elle n'avait jamais cessé de se sentir responsable de leur bonheur ou de leur malheur à tous les deux. Jusqu'à aujourd'hui. Mais en ce moment, elle était trop fatiguée. Pourquoi ne pas tout laisser simplement en l'état actuel ? Pourquoi réunir à tout prix ce que la vie avait séparé ? Pourquoi cette fête ?"

critique par Clochette




* * *