Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Les Pluies de Vincent Villeminot

Vincent Villeminot
  Ados: U4. Stéphane, Yannis, Koridwen et Jules
  Ados: Les Pluies
  Ados: La prochaine fois ce sera toi
  Ados: Le copain de la fille du tueur
  Dès 10 ans: Hôtel des frissons - La chambre froide

Ados: Les Pluies - Vincent Villeminot

Eloge des valeurs humanistes
Note :

   Cela fait quatre mois qu'il pleut. Sans cesse, sans interruption, tous les jours, toutes les nuits. Des mois et des mois entiers de pluies. Une pluie ardue, serrée, violente, à torrents. Si bien que les autorités ont décidé d'évacuer les villages de la plaine, les digues et les barrages menaçant de céder. Le phénomène météorologique est incontrôlable, inexplicable, imprévisible. Les habitants sont dans la panique. Kosh n'a jamais vu les yeux de son amoureuse Lou. Ils se sont promis de s'embrasser lorsque le soleil percerait de nouveau le ciel gris, un ciel morose, opaque, sans espoir. Kosh a également promis à Lou que jamais ils ne se sépareraient. C'est comme ça que les deux jeunes gens accompagnés de leurs frères et sœurs se réunissent en attendant leurs parents, avant d'évacuer de toute urgence. Mais ils n'arrivent pas... et chaque seconde d'attente les met en danger...
   
   Je tiens mon premier GROS COUP DE CŒUR de la rentrée jeunesse 2016! Un déluge d'émotions, un tourbillon de suspense, de tension et de stress. J'en ai le cœur qui palpite et des frissons tellement c'est prenant et saisissant. Des personnages d'une maturité et au sens des responsabilités étonnants, une psychologie intéressante et touchante entre loyauté, fidélité et amour entre les personnages, une histoire d'amour bouleversante à toute épreuves, une tension qui monte crescendo tellement le scénario pré-catastrophe, pré-apocalyptique est impressionnant de réalisme et de probabilité... BREF c'est LE roman à lire de toute urgence en ce mois de septembre 2016. Je connais peu les romans de Vincent Villeminot mais on peut dire qu'avec « Les Pluies », l'auteur est entré dans mon palmarès des meilleurs romans de notre littérature jeunesse française.
   
   Dès lors, il m'a bluffée, il m'a embarquée, il m'a donné les larmes aux yeux car les relations entre les personnages sont vraies, tour à tour pudiques et intenses, romantiques et affectueuses, passionnées et déterminées avec toujours derrière leurs actions, leurs gestes, cette volonté farouche de survivre, d'aider et de voir tout le monde s'en sortir. Bien que certaines scènes soient difficiles à vivre, l'auteur ne ménage pas ces effets et les épreuves à encaisser, l'amour sous-jacent de Kosh et Lou mais aussi leur affection pour les leurs est un leitmotiv, un espoir qui les fait avancer coûte que coûte. C'est tragique, dramatique mais l'auteur réussit à distiller des moments d'apaisement, de douceur, de romantisme, de sagesse... comme si la survie de ses héros était une philosophie ou une poésie de la vie.
   
   Autrement dit c'est beau et les personnages sont bons, ont l'intelligence de l'esprit et du cœur qui fait qu'on s'attache très vite à eux. Mais là où véritablement l'auteur est audacieux et addictif c'est dans l'univers qu'il décrit : sur fond de catastrophe écologique, de changement de climat on bascule du roman apocalyptique tellement plausible que c'en est terrifiant, au roman dystopique, SANS que le lecteur s'y attende. Et là c'est époustouflant ! D'un paysage gorgé d'eau, de pluie... tout se transforme petit à petit et la fin nous propulse dans un environnement nouveau, métamorphosé où l'eau est souveraine, où la terre n'est plus qu'une succession d'îles. L'autorité, l'Etat, les lois ont changé et nos héros vont devoir composer avec les multiples dangers et injustices qui les attendent. Sacré tour de force narratif si vous voulez mon avis car j'ai rarement lu une intrigue aussi bien rythmée, dosée et maîtrisée pour que même le lecteur ne reconnaisse pas son univers et s'en retrouve tout aussi dépaysé que les protagonistes! Chapeau bas et je n'ai qu'une chose à dire : rendez-vous pour le prochain tome!

critique par Laël




* * *