Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 04 ans: Les crayons rentrent à la maison de Drew Daywalt

Drew Daywalt
  Dès 04 ans: Les crayons rentrent à la maison

Dès 04 ans: Les crayons rentrent à la maison - Drew Daywalt

Colored people
Note :

   Illustrations : Oliver Jeffers
   
   Je trouvais que cet album commençait un peu sèchement… jusqu’à ce que je découvre que ce n’est pas la première fois que nous étions censés rencontrer Duncan, le petit garçon aux crayons! Paraît-il qu’il y avait déjà eu une rébellion chez les fameux crayons de couleur! voilà qui explique tout!
   
   Quand j’étais petite, j’étais une grande "colorieuse". En fait, j’aimais surtout classer mes crayons par couleur, d’apprendre leurs "vrais noms" et leur inventer des noms" dont le son fitte mieux avec la couleur". Ouais, je sais, j’étais déjà bizarre. Moi et mes éternelles synesthésies!
   
   Notre petit Duncan joue bien tranquillement avec ses crayons… quand soudain arrive une pile de cartes postales un peu vintage… de la part de tous les crayons qu’il a pu perdre ou oublier dans sa vie. Et là, c’est drôle! Imaginez-vous que le brun en a marre d’être utilisé pour dessiner… vous savez quoi! Et que "vert pomme" déteste son nom. Sans oublier jaune et orange qui sont devenus siamois car même s’ils sont en éternel combat pour savoir QUI est la couleur du soleil… il est chaud, le dit soleil! Et que dire du crayon pour bébés!
   
   C’est donc un album drôle, original et touchant, avec une solution finale assez cute et des images mignonnes comme tout. Les plus grands ont trouvé ça très drôle! Ceci dit, il est un peu long pour les petits au travail (je passe des pages) et comme l’écriture des cartes est "manuscrite", c’est quasi impossible à lire pour les cocos ayant des troubles de lecture (déformation professionnelle, j’écris ton nom).
   
   Par contre, les 7-9 ans ont beaucoup ri et la miss 4 ans me l’a fait lire 9 fois, avec des petites modifications! Surtout du crayon qui a passé par le chien… et celui qui aurait besoin d’un cours de géographie… et vite!

critique par Karine




* * *