Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Mani de Patrick Leigh Fermor

Patrick Leigh Fermor
  Le temps des offrandes - 1 - A pied jusqu'à Constantinople
  Le temps des offrandes - 2 - Entre fleuve et forêt
  Un temps pour se taire
  Mani
  Dans la nuit et le vent

Sir Patrick Michael "Paddy" Leigh Fermor est un écrivain voyageur né en 1915 et mort en 2011.

Mani - Patrick Leigh Fermor

A chercher en bibliothèque ou chez les bouquinistes
Note :

   Les Amoureux de la Grèce :
   
   Vous avez fait connaissance de l’auteur dans le billet précédent, Patrick Leigh Fermor est comme Durrell, un amoureux de la Grèce.
   Nous l’avons rencontré à Chypre, mais durant cette période il a consacré l’essentiel de son temps à la découvert d’une région ignorée de Grèce, une région sauvage et isolée au delà l’Olympie : Le Magne
   Cette région sera celle où il choisira un jour de vivre et où aujourd’hui encore les habitants le vénère.
   Il en a tiré un splendide récit : Mani, du nom grec de cette région.
   
   C’est avec sa femme Joan qu’il se lance à l’assaut du Magne. Sparte est leur point de départ, ils vont marcher, le Magne est une sorte de promontoire, le sud du Péloponnèse. Un pays sauvage où les grecs plaçaient une des entrées de l ’Hadès !
   Ils délaissent les routes pour utiliser sentiers, croisent des bergers mutiques, grimpent comme les chèvres à l’assaut de la chaîne du Taygète et sont conduits par Yorgo le gardien de troupeau.
   Une terre où le passé est présent en permanence :
   "Chaque rocher, chaque ruisseau évoquent presque toujours une bataille, un mythe, un miracle, une anecdote paysanne ou une superstition. Par conséquent, il me parut préférable, en écrivant, d'attaquer le pays en certains points choisis et de le saisir à cœur."
   

   Une marche dans les pas d ’Homère, la vie quotidienne du paysan a peu changé, le pays est pauvre mais accueillant, les ruraux colportent des histoires qui tiennent de la légende sur leurs voisins, les lieux, les animaux.
   Partout la table est dressée pour eux, le vin coule avec largesse, l’ouzo pour la pause du soir
   
   "Tandis que nous parcourions les rues pavées, un murmure de saluts montait des tables des cafés et formait un chœur calme, amical et plein de sympathie"
   

   On échange des histoires, on se vante :
    "Les Anavrytains sont vraiment très forts. Nous serions capables de ferrer un pou si vous nous le demandiez. Il ferma un œil et ses mains calleuses mimèrent le délicat travail du forgeron, les doigts de la main gauche semblant saisir la patte arrière du pou tandis que ceux de la main droite maniaient énergiquement un marteau miniature"
   

   Patrick Leigh Fermor n’a pas son pareil pour vous promener à travers la vieille Grèce byzantine, vous dessiner les arbres généalogiques des Paléologue et des Cantacuzène, vous retracer les batailles, mêler les Francs et les Romains, Constantinople et la lutte des maniotes contre l’Emppire Ottoman. Vous saurez tout sur la coutume de la Vendetta née vers 1300 et que sans doute les marins transportèrent jusqu’en Corse, avec son cortège d’incendies, de poignards, de fusillade. Tout sur la piraterie et le rapt d’esclaves qui permettaient aux Maniotes de survivre.
   
   La leçon n’est pas difficile à suivre car Patrick Leigh Fermor détient l’art de raconter l’histoire en suivant des sentiers qui dégringolent jusqu’à la mer, au milieu des vignes, des bougainvilliers et des oliviers. De villages crénelés en maisons-forteresses, presque inaccessibles, vous irez avec lui voir le soir les pêcheurs tirer leurs caïques sur le rivage.
   
   Une belle façon de visiter la Grèce, Kardamyli, Agia Sophia, Stoupa, Agios Nikolaos, autant de villages aujourd’hui la proie d’un tourisme parfois ravageur, prenez Paddy pour guide vous ne le regretterez pas, il recueille le dernier souffle d’une Grèce qui va disparaitre.

critique par Dominique




* * *