Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Tolstoï ou Dostoïevski de George Steiner

George Steiner
  Le silence des livres
  Tolstoï ou Dostoïevski

Francis George Steiner est un écrivain anglo-franco-américain, spécialiste de littérature comparée et de théorie de la traduction, né à Paris le 23 avril 1929.
(Wikipédia)

Tolstoï ou Dostoïevski - George Steiner

Entre les deux mon cœur balance
Note :

   "Demandez à un homme si il préfère Tolstoï ou Dostoievski et vous connaitrez le secret de son cœur"
   

   J’ai commencé très tôt (trop tôt ?) à lire les écrivains russes, vers douze ans j’ai mis la main sur Anna Karénine et mon cœur s’est arrêté de battre.
   
   Et puis plus tard j’ai lu Dostoïevski et les livres se sont enchainés.
   
   Aujourd’hui je suis totalement incapable de trancher entrer ces deux monstres de la littérature mondiale, je les aime, peut être pour de mauvaises raisons mais qu’importe je ne pourrais pas supprimer leurs livres de ma bibliothèque ni savoir que je ne les relirai jamais.
   
   Mais vrai bien sûr qu’ils sont aux antipodes l’un de l’autre ces deux géants.
   
   Dominique Fernandez a tranché, lui c’est Tolstoï, et bien que George Steiner affirme "Chaque lecteur choisit l’un plutôt que l’autre" je n’ai jamais vraiment tranché.
   
   Aussi tout naturellement ce livre m’a passionné car nous dit l’auteur il y a
   
   "Trois très grands moments dans la littérature : le moment grec avec Homère, le moment Shakespearien et le moment russe".
   

   George Steiner fait donc ainsi l’analyse des romans des deux auteurs majeurs de la littérature russe. Il ne fait pas l’impasse sur les faiblesses de ces deux monstres de la littérature.
   
   Surtout il replace leurs œuvres dans l’histoire du roman, ainsi il nous fait voyager de Mme de La Fayette à Balzac, de la critique autour de Madame Bovary ou des romans de Stendhal. Des correspondances entres les géants du roman.
   
   Pour Steiner c’est certain les russes sont les meilleurs
   
   "Qu’il me soit donc permis d’affirmer mon inébranlable conviction que Tolstoï et Dostoïevski sont les plus grands des romanciers. Ils excellent dans l’ampleur de la vision et dans la forme d’exécution"
   

   
   C’est passionnant de bout en bout, les comparaisons avec les autres grands du roman au XIX ème siècle, les particularités de chacun des romanciers, une analyse longue et complète du début d’Anna Karénine et une belle étude de l’Idiot, de celles qui vous donne immédiatement l’envie de rouvrir ces livres-là.
   
   Il les renvoie dos à dos : Tolstoï qu’il apparente à Homère et Dostoïevski qui trouve sa parenté chez les grands auteurs du théâtre tragique. Il voit en eux deux conceptions de la religion, l’un étant fasciné par le mal, l’autre persuadé que l’on peut réformer l’homme.
   
    Une façon passionnante de comprendre le roman russe et de s’y replonger avec délectation.

critique par Dominique




* * *