Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La perle de John Steinbeck

John Steinbeck
  Les raisins de la colère
  La perle
  Des souris et des hommes
  Voyage avec Charley
  Rue de la sardine

John Ernst Steinbeck est un écrivain américain, Prix Nobel de littérature 1962, né en 1902 et décédé en 1968.

La perle - John Steinbeck

Conte philosophique
Note :

   Ce roman du célèbre auteur des Souris et des Hommes est une vraie "perle", un chef d'oeuvre. Court, certes, mais d'une beauté inégalable ! Ce conte, que l'on pourrait qualifier de philosophique, nous entraîne dans la vie de Kino, un pêcheur d'un pays pauvre, de sa femme et de son fils. Il trouve une perle, la plus grosse du monde, et tente par tous les moyens de la vendre... Jusqu'à ce que le malheur s'abatte sur les siens. Il partira alors de son village, et tentera d'atteindre des cieux plus clairs, où on lui proposera une vraie fortune pour cette perle. Mais le périple est long, et les embûches sont sur son parcours.
   
   
   Dès le début, on connaît l'histoire, et même la fin. Ensuite, durant la lecture, on cherche à comprendre comment un tel engrenage a pu arriver à un seul homme. Un homme comme les autres, pourtant. Un livre court, écrit par un maître du roman américain du siècle dernier. Rempli de poésie, pas un mot n'est de trop. Cela se lit vite, mais cela reste longtemps dans un coin de la tête...
   
   A conseiller à tous ceux qui veulent encore plus apprécier les petits moments importants de leur vie... Un peu comme avec L'Alchimiste de Coelho...
   
   Voici le résumé du roman :
   « Dans la ville, on raconte l'histoire d'une grosse perle comment elle fut trouvée, puis perdue à nouveau ; l'histoire de Kino, le pêcheur, de sa femme Juana et de leur bébé Coyotito. Et comme l'histoire a été si souvent racontée, elle est enracinée dans la mémoire de tous. Mais, tels les vieux contes qui demeurent dans le coeur des hommes, on n'y trouve plus que le bon et le mauvais, le noir et le blanc, la grâce et le maléfice sans aucune nuance intermédiaire. »
   ↓

critique par Onlykey




* * *



La plus grosse perle du monde ne peut donner que ce qu'elle a
Note :

   L'histoire de Kino, pêcheur, de sa femme, Juana, de leur bébé, Coyotito. Un jour, Kino trouve, en Californie, la plus grosse perle du monde. Kino y voit la promesse d'une vie prospère où il pourrait faire le bonheur de sa femme et de son fils, mais aussi celle d'une reconnaissance sociale pour le pauvre pêcheur d'origine indienne. En somme, ce dont il a toujours rêvé. Mais la perle et la richesse qu'elle procure à son possesseur excitent les convoitises des voisins et des puissants, devenant pour Kino une véritable malédiction...
   
   Une réécriture sur le thème "l'argent ne fait pas le bonheur" qui pourrait sembler simpliste, mais qui, avec Steinbeck, ne l'est jamais. L'auteur parvient à donner à sa fable un aspect véritablement profond dans l'analyse des comportements humains (respect, envie, jalousie, corruption...). Le style est fluide, acéré, bref, mais toujours plein de justesse et de précision. Les descriptions des paysages idylliques en arrière-plan soulignent la noirceur de l'âme humaine. Le tout est bâti comme une sorte d'intrigue policière, et le suspense ne faiblit jamais, jusqu'au dénouement, tragique et sans appel.
   
   Un beau roman (presque une nouvelle, tant il est court) qui fait réfléchir sur la nature humaine, jamais péremptoire ni didactique, toujours poétique et émouvant. A consommer sans modération!

critique par Elizabeth Bennet




* * *