Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Notre vie dans les forêts de Marie Darrieussecq

Marie Darrieussecq
  Il faut beaucoup aimer les hommes
  Etre ici est une splendeur
  Le bébé
  Notre vie dans les forêts

Marie Darrieussecq est une écrivaine et psychanalyste française née en 1969.

Notre vie dans les forêts - Marie Darrieussecq

Futur (dés)espéré
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
   Marie n’a plus le temps. Elle doit écrire, témoigner.
   
   En quelle année vit-elle ? Impossible à comprendre. Dans un futur proche ou lointain ?
   
   Marie vit, plutôt survit dans un monde où les robots prennent de plus en plus de pouvoir. Les drones font partie des nuages.
   
   Marie vit dans un monde où l’on a crée des doubles à l’image humaine mais qui ne sont que des réceptacles organitiques. Marie appelle son double chochotte. Elle est parquée dans ce qu’on appelle le centre où elle passe son temps à dormir. Marie aime ce double. C’est sur ce double qu’on prélève un organe qui permette à Marie de survivre car avec la pollution, les OGM et les radiations, peu d’humains sont encore en bonne santé. D’où cette invention du double.
   
   Marie aime son double. Elle aimerait la sauver, la réveiller. Même si elle doit faire trois heures de route, elle s’y rend régulièrement. Elle lui parle, la regarde, lui caresse les mains. Elle se voit comme dans un miroir.
   
   Marie est psychologue. Son patient le plus étrange, elle le nomme le cliqueur. Cet homme va changer la vie de Marie mais elle ne s’en doute pas. De plus il existe un secret derrière les doubles. … c'est diaboliquement bien conçu.
   
   Après la lecture de La servante écarlate, je ne pouvais que choisir de continuer dans le futur imaginé des humains et de notre planète.
   
   Marie Darrieussecq nous emmène dans un monde robotisé. Les humains doivent leur apprendre à associer des mots, via les circuits électriques, afin de comprendre ce que l’autre ressent.
   
   Il n’existe plus réellement de vraie nature. Des arbres oui, mais les forêts sont des lieux de repaires extraordinaires.
   
   On aime ou pas l’ écriture de Marie Darrieussecq rapide et hachée. Ecriture qui se prête bien à ce roman qui apporte l’espoir ou le désespoir. A vous de choisir…

critique par Winnie




* * *