Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un loup pour l’homme de Brigitte Giraud

Brigitte Giraud
  À présent
  J'apprends
  Une année étrangère
  Pas d'inquiétude
  La chambre des parents
  Nous serons des héros
  Un loup pour l’homme

Brigitte Giraud est une écrivaine française née en Algérie en 1960.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Un loup pour l’homme - Brigitte Giraud

A hauteur d’appelé
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
   Je crois que tu vas à présent vers les romans de Brigitte Giraud presque les yeux fermés… tellement est ancrée en toi maintenant la certitude que son écriture va te plaire. Et c’est encore une fois le cas. Mais quelle émotion, cette fois-ci de rentrer aussi dans une histoire qui te touche personnellement… (Comprendre enfin le mutisme du père…) Car pour cette rentrée, Brigitte Giraud nous raconte Antoine, appelé pour l’Algérie, au Printemps 1960. Antoine, dont l’épouse Lila attend un enfant, là-bas en France. Antoine, qui a choisi la formation d’infirmier pour échapper au combat et qui espère rester planqué. Mais tout cela est illusoire, même si les premiers temps ressemblent presque à des vacances, des vacances où il ferait beau tout le temps, où les plages seraient belles, et les mets délicieux. C’est la guerre. Et c’est folie que Lila vienne retrouver Antoine pour vivre près de lui et accoucher en Algérie de leur enfant, folie de croire que tout va rester ainsi, et que tout cela n’est pas dangereux. Antoine voit bien les corps abîmés déferler dans l’hôpital où il apprend à prendre soin d’eux, surtout d’Oscar, cet homme amputé qui le fascine et dont il se sent très vite très proche…
   
   Pendant ta lecture, tu songeais combien Brigitte Giraud disait doucement ce qui était pourtant si fort et si intense, et combien ses mots étaient apaisants et justes, hors de tout jugement. Et tu as aimé cela, que l’on te montre avec ce soucis de justesse et de respect les images et les couleurs, la vérité de cette Algérie dont on ne t’avait raconté que le goût des fruits et dont on t’a laissé deviner seulement parfois la terreur tapie. Tu conseilles ce roman aux enfants devenus adultes, qui n’ont jamais eu de réponses à leurs questions, et qui ont du faire avec les silences et les souvenirs muets de ces pères revenus de cette étrange guerre… Tu es heureuse que les romans prennent enfin en main ce temps tabou. C’est un pas vers la compréhension… Avant que les derniers survivants de cette époque ne disparaissent, voilà qui te semble important, surtout de cette manière subtile et bienveillante, à hauteur d’appelé. Et tu assènes à cette lecture un évident coup de cœur !!

critique par Antigone




* * *