Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill

Nathan Hill
  Les fantômes du vieux pays

Les fantômes du vieux pays - Nathan Hill

720 pages captivantes
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
   "Sa mère paraissait plantée en lui comme une écharde impossible à enlever."
   

   Samuel Anderson, professeur d'anglais à l’université de Chicago, n'en est pas encore conscient mais son existence entre étudiants paresseux et aventures passionnantes dans le jeu en ligne Le Monde d'Elfscape est sur le point d'exploser. Son seul souci était apparemment le roman qu'il s'était engagé à écrire il y a dix ans en échange d'un confortable à valoir depuis longtemps dépensé, mais voilà que sa mère, qui avait quitté le domicile familial sans plus jamais donner signe de vie alors que Samuel avait onze ans, est projetée sous les feux de l'actualité.
   
   Elle a en effet lancé une poignée de gravier sur un homme politique et l'événement entraîne des conséquences disproportionnées nécessitant l'intervention de son fils. Samuel va entreprendre alors un retour en arrière, dévoilant ses failles intimes, ses souffrances, mener une enquête sur le passé de sa mère, tant pour comprendre son attitude que pour essayer de trouver le moment où dans sa propre vie il a fait le mauvais choix.
   
   Un roman foisonnant et pourtant très bien structuré dont on pardonne volontiers les quelques longueurs tant il est enthousiasmant. Multipliant les points de vue, les retours en arrière, tantôt drôle (les passages avec l'étudiante tricheuse sont un pur régal de mauvaise foi !), tantôt émouvant, "Les fantômes du vieux pays" entraîne son héros, et avec lui le lecteur ravi, dans un maelström de rebondissements, brossant au passage un portrait décapant de l’Amérique contemporaine. Un formidable roman d'apprentissage aux personnages très attachants et un pur bonheur de lecture !
   
    Si, comme moi vos poignets craignent le poids des 720 pages, pensez à la liseuse électronique, vous pourrez en outre mesurer combien d'heures de lecture- et donc de bonheur -vous restent à partager avec Samuel, Faye et les autres.
   
   Et zou sur l'étagère des indispensables !
    ↓

critique par Cathulu




* * *



Très ambitieux
Note :

    L'histoire se situe en 2011 où Samuel Andresen un jeune professeur de littérature à Chicago apprend par l'avocat de sa mère, Faye, que cette dernière a agressé avec des petits cailloux le sénateur Packer, républicain, candidat à l'élection présidentielle. L'avocat lui demande d'écrire une lettre attestant toutes les qualités de sa chère maman. Il est d'autant plus surpris qu'il ne l'a plus revue depuis 20 ans, un certain matin où elle a quitté la maison familiale.
   
    Samuel s'ennuie dans sa vie professionnelle et il espère toujours être un jour le grand écrivain qu'il a failli devenir. En attendant il s'adonne avec excès aux jeux vidéos en ligne où il est le roi des elfes, il est même vraiment très fort. Mais l'histoire de Faye, sa mère absente, peut lui être utile pour écrire enfin le livre que son éditeur lui réclame depuis longtemps, sinon Samuel est ruiné.
   
    Dans une écriture vive et remplie d'humour, l'auteur nous raconte l'histoire des Etats-Unis des années 1969 à 2011. Années sombres pour le rêve américain qui s’enlise dans une guerre au Vietnam dont la jeunesse révoltée ne veut pas et dans un patriotisme qui porte toujours le racisme dans son cœur.
   
    Ce sont ces années que Samuel va découvrir en menant l'enquête pour découvrir l'histoire de sa mère. Faye qui a vécu une enfance étouffante dans sa famille dans l'Iowa et qui rêvera d'études et d'indépendance à Chicago et qui malheureusement passera à côté de sa vie pour se rendre compte finalement que les plus beaux rêves s'arrangent avec la réalité.
   
    Le rapprochement entre mère et fils est difficile et la fin très habile et intéressante.
   
    Les personnages sont nombreux et porteurs de beaucoup de messages et de thèmes forts dans une Amérique aux prises avec ses démons. Beaucoup d'histoires se recoupent et peuvent déconcerter le lecteur, parce que pas toujours bien reliées, beaucoup de personnages aussi mais la lecture est intense.
   
    A la façon d'une enquête, avec des rebondissements, nous remontons le temps et cherchons avec le héros à savoir qui était au juste cette femme et qu'a été sa vie et sa quête pendant 20 ans.
   
    Un grand travail de recherche alimente ce premier roman, de plus de 700 pages, très ambitieux.

critique par Marie de La page déchirée




* * *