Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les bourgeois de Alice Ferney

Alice Ferney
  L'élégance des veuves
  Dans la guerre
  Grâce et dénuement
  La conversation amoureuse
  Les autres
  Le Ventre de la Fée
  Paradis conjugal
  Cherchez la femme
  Les bourgeois

Née en 1967, écrivain français dont le vrai nom est Cécile Gavriloff, elle a choisi ce pseudonyme en hommage à Voltaire (qui résidait à Ferney) et à Lewis Carroll, ou du moins à son Alice.

Alice Ferney est enseignante et Docteur en Sciences Economiques.

* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Les bourgeois - Alice Ferney

Tellement juste !
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
   La production d’Alice Ferney est inégale. D’elle, j’ai adoré Les autres et La conversation amoureuse. Beaucoup aimé Paradis Conjugal. Mais peiné à adhérer à d’autres titres, à tel point que je l’avais un peu délaissée ces derniers temps.
   
   Je la retrouve avec bonheur avec Les bourgeois, grande fresque d’une catégorie sociale souvent honnie, qu’elle dépeint à merveille, en y mêlant des descriptions fines et documentées des événements -la seconde guerre mondiale notamment- qui ont traversé le 20ème siècle.
   
   Le roman démarre par la mort de Jérôme, septième enfant d’une fratrie de dix, car Bourgeois est synonyme de famille nombreuse « La barre des 80 semblait fatale aux Bourgeois ». D’emblée elle décrit à merveille l’enterrement, comme d’ailleurs tous les événements qui ponctuent la vie des Bourgeois.
   
   Mais revenons un peu en arrière… Henri et Mathilde ont eu dix enfants : huit garçons et deux filles « venus au monde entre deux guerres, d’une hécatombe à un génocide ». Nous allons suivre les vies de Jules, Jean, Nicolas, André, Joseph, Louise, Jérôme, Claude, Guy et Marie. Mais n’est-ce pas monotone me demandent mes amis lecteurs ? Absolument pas, captivant bien au contraire.
   
   Car le récit d’Alice Ferney est scandé par des dates, par des allers retours entre passé et présent, relatant tout à tour les destins de chacun. Alice Ferney a plus d’une corde à son arc : à la fois historienne, sociologue, romancière, elle nous offre une enquête sociale passionnante, une analyse minutieuse de ces destinées liées à leur catégorie de naissance, des réflexions pleine de justesse sur la vie, la mort et aussi une magnifique histoire, celle d’une famille, d’une fratrie, d’un clan. Tout cela porté par une super belle écriture qui nous emporte. De ces livres qu’il faut avoir dans sa bibliothèque tant il peut être utile de les ressortir, de les feuilleter, de les amender. Sans compter la magnifique première de couverture, avec cette jolie petite fille qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Alice Ferney, tout aussi enthousiasmante que son roman, je peux vous le certifier.
   
   La grande force de ce livre est sans nul doute de réussir le difficile pari de nous présenter une catégorie sociale sans la stigmatiser, à la fois sans aucune complaisance et avec une grande tendresse. J’ai adoré ces Bourgeois, que je connais bien, et sans doute est-ce pour cela que ce livre a sonné si juste à mon oreille. Mais nul doute qu’il retiendra l’attention de nombreux d’entre vous, quel que soit votre milieu social !

critique par Éléonore W.




* * *