Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ma Reine de Jean Baptise Andrea

Jean Baptise Andrea
  Ma Reine

Ma Reine - Jean Baptise Andrea

Tout le monde l'a aimé... sauf moi
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
   Je vais passer pour le mauvais petit canard de l’aventure mais ce fut un abandon. Non que le roman soit mauvais mais je me suis ennuyée tout simplement.
   
   Il vit avec ses parents au bord d’une route dans le sud. Il les aide en tentant de ne pas faire des bêtises, à tenir la pompe à essence, perdue sur le bord d’une route.
   
   Il a 12 ans. Plus d’école car il devrait aller dans l’enseignement spécialisé et ses parents n’en ont pas les moyens.
   
   Il est un enfant comme les autres mais il va grandir en gardant cette âme d’enfant. En fait, il est un peu différent des autres.
   
   Mais le jour, où il commet une grosse bêtise qui aurait pu se terminer en feu de l’enfer, il décide de partir à la guerre. Il ira là bas, se battra et tuera ainsi on ne pourra plus dire qu’il n’est pas un homme. D’autant que ses parents ont décidé de l’envoyer chez sa grande sœur qui a quinze ans de plus que lui. Les parents ne savent plus que faire, trop âgés.
   
   Il part la nuit, prend le fusil du père et cette guerre, il va la chercher.
   
   Mais à douze ans, qu’on soit différent ou non, on est vite perdu dans un nouvel univers.
   
   Tout change quand Viviane apparait. Petite fille blonde de treize ans qui déclare qu’elle est sa Reine et qu’il doit lui obéir.
   
   J’aurais pu être réceptive à cette belle histoire. Malheureusement, je suis passée bien loin de la magie de ces enfants.
    ↓

critique par Winnie




* * *



Plus qu'un coup de cœur !
Note :

   "Ici dans la vallée l'été n'avait pas l'air de savoir qu'il allait bientôt devoir s'en aller Personne ne lui avait rien dit et il s'était installé confortablement."
   

   Le village est à plus de dix kilomètres, une station service dans un coin pareil ce n'est pas un endroit pour un gamin de douze ans. Shell ne va plus à l'école, il n'a pas d'amis. Physiquement il est normal, mais c'est dans sa tête qu'il n'est pas comme tout le monde, comme si elle avait arrêté de grandir, à croire qu'on a jeté un sort à sa mère. Shell décide de partir à la guerre, pour gagner des médailles et prouver qu'il est un adulte ou tout comme. Le problème c'est qu'il ne sait pas où on fait la guerre. Alors il monte au sommet du plateau et là il va rencontrer Viviane sa Reine. Avec elle tout va devenir possible puisque c'est une Reine.
   
   Difficile de parler de ce roman magnifique, car ce livre ne peut pas se raconter, il se vit, il pénètre en nous, on le ressent. Une écriture d'une poésie rare, l'auteur met toute la beauté et la naïveté dans les yeux d'une enfant de 12 ans différent et innocent, rempli d'imagination,un gosse qui subit les moqueries et les brimades, mais qui sait regarder la télévision éteinte et la remplir de ses images.
   
   Une parenthèse enchantée, un moment de grâce. Jean-Baptiste Andrea utilise avec justesse la langue de l'enfance, faite de rêves, d'espoir, de tendresse. Un roman sur la différence, sur ceux qui voient et ressentent ce que les autres ne savent plus voir et ressentir, un roman sur la difficulté de devenir adulte, mais est-ce que cela vaut vraiment la peine de le devenir ? Jusqu'à la dernière page l'émotion et la poésie triomphent de la bêtise et de la méchanceté. Un roman qui est plus qu'un coup de cœur !

critique par Y. Montmartin




* * *