Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Connemara Queen de Hervé Jaouen

Hervé Jaouen
  Au-dessous du calvaire
  Ceux de Menglazeg
  Aux armes zécolos
  Toilette des morts
  Dans l’œil du schizo
  Gwaz-Ru
  Connemara Queen

Hervé Jaouen est un écrivain français né en 1946 à Quimper.

Connemara Queen - Hervé Jaouen

Au jeu de l'amour et de la mort!
Note :

   Hervé Jaouen joint l'utile à l'agréable, enfin à mon goût. Écrire un roman policier qui se passe en Irlande, dans le Connemara plus précisément. Et, en plus, c'est un très bon roman sur la campagne irlandaise et sur les courses de lévriers.
   
   Après sept ans passés en Angleterre, Tom Walsh revient en Irlande, l'avenir semble lui sourire, il va épouser Claire, et dans la corbeille de mariage, son beau-père lui laisse le pub familial, que demander de plus!
   
   Mais le passé refait surface, quelle faute avait commis Tom avant son départ? Quelles étaient ses relations exactes avec les Costello, Francis et sa sœur Nora? Pourquoi la ferme familiale ne lui appartient-elle plus?
   
   Claire a recueilli une jeune chienne malade, victime de la sauvagerie de Francis Costello "Reine". Tom soigne l'animal malade que tout le monde condamne, sur cette chienne, il va tout miser dans l'espèce de duel vengeur qui va se dérouler entre lui et Francis Costello, gros éleveur de lévriers, maître incontesté du championnat national. Trop de choses séparent les deux hommes pour que la lutte soit loyale, surtout qu'en plus une rivalité amoureuse va opposer Claire et Nora.
   
   Tom Walsh, fils de paysan, fut humilié par Francis Costello, il mijote sa vengeance par chiens interposés, il tente de chasser ses démons intérieurs, le jeu et la vengeance cultivés par sept années d'exil. Jusqu'où est-il prêt à aller? Claire aime Tom, elle l'attend depuis plusieurs années, son bonheur semble parfait, mais bien vite elle est dépassée par le climat de haine et de suspicion que provoque le retour de Tom avec son cortège d'anciennes querelles.
   Francis, homme riche célibataire et alcoolique. Seules comptent ses meutes de chiens, c'est un être cruel et sans aucun scrupule, détesté, mais craint par son entourage.
   Nora est toujours éprise de Tom, leur amour ancien fût tumultueux, marqué par un vif sentiment de possession et de domination, ses relations avec son frère sont également marquées par une haine profonde, que rien n'assouvit.
   
   Un superbe roman policier fleurant bon la Guinness et la tourbe, très belle écriture au service d'une intrigue pleine de rebondissements. Avec en prime des personnages très attachants, cherchant à oublier une histoire ancienne, mais qui ne demande qu'à ressurgir avec son lot de rancœurs et de haines accumulées.
   
   Extraits :
   - On a la larme facile, nous autres Irlandais, quand on a un verre dans le nez.
   
   - Tes morts n'ont pas été abandonnés. Oui Catherine j'avais abandonné mes morts comme des millions d'Irlandais.
   
   - Il ne s'était pas battu pour les Anglais, mais pour la liberté. Même les sympathisants du Sinn Féin avaient compris cela.
   
   - Peter et Georges ont attaqué le "National Anthem". Nous nous sommes tous levés, au garde à vous, puis nous avons applaudi. L'Irlande s'était civilisée pendant que les machines-outils britanniques me rendaient fou.
   
   - Est-il normal d'aimer un pays et des gens et de les détester en même temps?
   
   - Castlehill Gambler contre Connemara Queen. Tout un programme.
   
   - Nora n'avait pas rappelé mais lorsque je faisais l'amour à Claire il m'arrivait de penser à elle.
   
   - Dans l'arène le plus doux des lévriers se transforme en bête sauvage. Sauvage et aveugle.
   
   - Mais non, cette paix intérieure n'était qu'illusion. Le vernis de fatalisme qui précède le combat commençait à se craqueler.
   
   - Ils ont changé de registre. Ils ont attaqué un chant révolutionnaire, sûrs de leurs succès.
   
   - Elle m'anéantissait et je l'anéantissais. Nous nous assassinions l'un l'autre.

critique par Eireann Yvon




* * *