Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Présents ? de Jeanne Benameur

Jeanne Benameur
  Un jour mes princes sont venus
  Les demeurées
  Laver les ombres
  Les insurrections singulières
  Profanes
  Otages intimes
  L'enfant qui
  Dès 05 ans: Prince de naissance, attentif de nature
  Les reliques
  Ados: Présents ?
  Ados: Les mains libres

Jeanne Benameur est une écrivaine française née en 1952.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Ados: Présents ? - Jeanne Benameur

A lire absolument si vous êtes en 3ème
Note :

   Collège. Fin d'année. C'est la période la plus tendue. Il fait chaud. Tout le monde est fatigué. On se connait bien, depuis au moins septembre. Les contentieux se sont accumulés... et puis ce soir, c'est le conseil d'orientation des 3ème 4, la classe la plus "nulle" du collège. Ce soir, c'est tout leur avenir qui va être orienté et, même ceux qui n'avaient pas réalisé avant et n'avaient pas voulu ou pu écouter les divers avis et avertissements reçus tout au long de l'année, ont compris que ce qui sortirait de ce conseil allait avoir une importance capitale pour tout le reste de leur vie.
   
   On est dans le collège, on en sortira à peine, et on suit le déroulement de cette journée perché sur l'épaule des différents élèves, professeurs, parents et personnel d’éducation. C'est fait avec une extrême justesse. Il faut dire que Jeanne Benameur a enseigné longtemps dans un collège de banlieue. Elle connait ces choses, ces situations, et elle ne néglige ni ne méprise aucun rôle, ni aucune attitude. Il y a toujours une raison. Même une des professeures psychorigide présentée ici est montrée avec ce que représente pour elle le respect de certaines règles et pourquoi elle n'arrive pas à faire la part des choses.
   
   Tout l’intérêt de ce roman tient au fait que dans la réalité aussi, chaque catégorie ignore ce que vit l'autre. Les adolescents n'ont pas idée de ce que pensent et éprouvent les enseignants. Pour leur faire la vie impossible qu'ils leur font parfois, il faut renier l'être humain qui est en face d'eux pour ne plus voir que la fonction ou l'obstacle. Certains profs, épuisés par des conditions difficiles, découragés par les échecs pédagogiques subis, oublient leur idéal des débuts, leur désir de transmission, ils n'y croient plus et rejettent en bloc la faute sur un auditoire supposé alors paresseux et hostile, quand ce n'est pas idiot. Les parents, de leur côté, ont l'angoisse de l'avenir de leurs enfants ou bien, rongés par le chômage et les diverses précarités et échecs de leurs propres vies, ne se sentent même plus capables de jouer leur rôle de guides. Et ce soir, tout sera joué. Sinon tout, du moins une première étape cruciale.
   
   Et pourtant, ils ont tous leur histoire, leurs raisons, leur passé, leurs rêves et leurs regrets. Leurs bons côtés, leurs qualités aussi et leur espoir d'une vie meilleure et plus juste. L'auteur ne stigmatise personne hormis les moyens insuffisants et les cascades de réformes démobilisantes.
   
   Ce roman a la particularité de pouvoir convenir parfaitement à des lectorats très différents. Je le recommande tout particulièrement à tous les collégiens de troisième et plus. Il peut même être lu avant, dès que l'adolescent se pose des questions sur sa scolarité, son avenir, l'enseignement, la vie active etc. Dès qu'il doute, il faut lui fournir ce livre, il l'aidera. Les professeurs, perdus depuis trop longtemps de leur côté du bureau se rafraichiront la mémoire aux récits des enseignants montrés ici et pourront faire le point sur leur pratique. Les parents, qui veulent à la fois, comprendre et aider, mais qui manquent souvent de repères face à ce microcosme qui n'est plus celui qu'ils ont connu trente à quarante ans plus tôt auront ici la plupart des clés.
   
   Cette journée qui compte est devenu un roman qui comptera aussi pour beaucoup de ses lecteurs, je le sens.

critique par Sibylline




* * *