Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Déflagrations de Collectif

Collectif
  Ce que je ne sais pas
  Le musée de l'art
  Hontes
  A table!
  Dès 06 ans: Mes 66 plus belles poésies
  11 femmes, 11 nouvelles
  Les aventures de Jean Conan
  Les cent ans de Dracula
  L'ombre du mur, Chroniques du mur de Berlin
  Comment Nicolas Sarkozy écrit l’histoire de France
  Dès 06 ans: Coffret de contes
  La France des écrivains - Guide Gallimard
  Anthologie, Les Femmes Vampires, de 1823 à 1905
  Poèmes de Paris: Une anthologie à l’usage des flâneurs
  Romans grecs et latins
  Dès 02 ans: Enfantilles
  Dès 10 ans: La revue Dada
  Beowulf
  Dès 08 ans: Mon premier Larousse de l'histoire
  Le Monde de George Sand
  Dès 10 ans: Contes et légendes Nathan
  La plus belle histoire des femmes
  Luc Tuymans
  Les Fantômes des Victoriens
  Dès 08 ans: Magritte, le double secret
  Révolutions animales
  Dès 01 an: Mes plus belles berceuses jazz
  Voyages en train
  La Quête du Saint Graal
  L'une et l'autre
  Séoul, vite, vite !
  Les contes des mille et une nuits
  Dictionnaire des mots manquants
  Déflagrations
  Beyrouth noir
  Les Avatars de Sherlock Holmes
  Contes de Noël : les grands classiques

Déflagrations - Collectif

Ils dessinent l'horreur
Note :

   Ils se nomment Taha, Mohammed, Liliana, Sachiko, Zohra, Marija, Zvonomi, Yusefi, Haidar, ils ont entre 5 et 13 ans, ce sont des enfants témoins, victimes ou acteurs de guerres ou de conflits de 1914 à nos jours.
   
   A travers leurs dessins ils nous racontent ce qu'ils ont vu, ce qu'ils ont vécu, ce qu'ils ont ressenti. Véritable témoignage, rien n'échappe à leurs yeux d'enfants, ce n'est pas de l'imagination mais la froide représentation de la violence, de la terreur, des bombardements, des maisons brûlées, des ruines, des viols, des décapitations, des enterrements, de la fuite, de l'exode, des camps de réfugies ou pire des camps de concentration.
   
   Ces 154 dessins sont accompagnés de textes ou de poèmes d'adultes mais aussi de citations des enfants dont le témoignage édifiant d'Ibrahim enfant soldat du Sierra Leone à 8 ans, général à 14 ans, coupeur de mains et violeur.
   
   Génocide du Rwanda, bombardement de Beyrouth, attaque chimique au gaz sarin en Irak, guerre au Darfour, en Ouganda, Birmanie, Nigéria, Afghanistan, Vietnam, Tchétchénie etc. la violence est universelle et les enfants avec leurs coups de crayon, leurs couleurs dessinent l'horreur, les corps déchiquetés, les mares de sang. Il n' y a plus de place pour le rire ou le rêve.
   
   Selon UNICEF, début 2016, plus de 87 millions d'enfants âgés de moins de 7 ans ont passé leur vie entière dans des zones de conflit.
   
   Que sont devenus ces enfants, mènent-ils enfin une vie ordinaire, quel message transmettent-ils à leurs propres enfants ? Voilà la terrible question que se pose Françoise Héritier dans la préface de ce document unique.
   
   En 2007 la cour pénale internationale a accepté 500 dessins d'enfants qui illustrent le conflit au Darfour comme preuve circonstancielle.

critique par Y. Montmartin




* * *