Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Corps du roi de Pierre Michon

Pierre Michon
  Vies minuscules
  Les Onze
  Vie de Joseph Roulin
  La grande Beune
  Le roi du bois
  Abbés
  L'empereur d'Occident
  Rimbaud le fils
  Maîtres et serviteurs
  Je veux me divertir
  Dieu ne finit pas
  Mythologies d'hiver
  Le roi vient quand il veut
  Corps du roi

Pierre Michon est un écrivain français né dans la Creuse en 1945. Il a été élevé par sa mère, institutrice.
Il a fait des études de Lettres à Clermont-Ferrand jusqu’à un mémoire de maîtrise sur Antonin Artaud.



* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Corps du roi - Pierre Michon

Commentaires littéraires
Note :

   Quatrième de couverture:
   "Le roi, on le sait, a deux corps : un corps éternel, dynastique, que le texte intronise et sacre, et qu'on appelle arbitrairement Shakespeare, Joyce, Beckett, ou Bruno, Dante, Vico, Joyce, Beckett, mais qui est le même corps immortel vêtu de défroques provisoires ; et il a un autre corps mortel, fonctionnel, relatif, la défroque, qui va à la charogne, qui s'appelle et s'appelle seulement Dante et porte un petit bonnet sur un nez camus, seulement Joyce et alors il a des bagues et est myope, ahuri, seulement Shakespeare et c'est un bon gros rentier à fraise élisabéthaine."
   

   
   Dans cet ouvrage, Pierre Michon exprime son point de vue sur différents écrivains. Pour l’essentiel, il s’agît de Samuel Beckett, Gustave Flaubert, William Faulkner et Victor Hugo.
   
   Le titre fait référence à une étude sur Beckett, dans laquelle Pierre Michon s’intéresse particulièrement à une photographie de cet écrivain. De là naît le développement sur les deux corps du roi : en premier lieu l’écrivain idéal et en second lieu le corps dans sa réalité physique.
   
   Dans ce court volume, Pierre Michon se focalise sur Booz endormi, le long poème de Victor Hugo, qu’il se plait à réciter en public.

critique par Jean Prévost




* * *