Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 09 ans: Harold et les dragons de Cressida Cowell

Cressida Cowell
  Dès 10 ans: Le temps des Magiciens
  Dès 09 ans: Harold et les dragons

Dès 09 ans: Harold et les dragons - Cressida Cowell

Coup de cœur familial
Note :

   Résumé : J'aurais dû capturer une créature féroce, laide et méchante... Mais je me retrouve avec Krokmou, le dragon le plus petit, minuscule et ridicule que vous ayez jamais vu. De quoi j'ai l'air, moi, avec un dragon flemmard, qui ne m'écoute pas et ne lève jamais sa petite griffe ? Ce n'est pas comme si, en tant que fils du chef, Stoïk la Brute, je n'avais pas deux fois plus la pression ! Alors, vous vous demandez tous comment Harold l'Incapable est devenu le grand Harold Horrib'Haddock, héros incontesté des Vikings ? Eh bien, voici le secret de ma réussite !"
   
   Pendant les vacances de Noël nous sommes tombés sur le dessin animé Dragons de chez DreamWorks et ce fut un coup de cœur pour toute la famille. Dans la foulée, sur Netflix nous avons regardé les deux autres films et nous avons eu la chance de trouver Krokmou et Harold en version Playmobil. Je connais déjà l'univers de Cressida Cowell que j'aime beaucoup et dont j'adore la plume décalée, loufoque, humoristique (voir ma chronique du Temps des magiciens) Cette version est une réédition de Hachette et je peux vous dire qu'elle tombe à pic!!
   
    Ce premier tome nous raconte comment Harold est devenu un héros dans les terres Vikings, lui qui est le fils unique du chef de l'île de Beurk. Harold Horrib'Haddock, troisième du nom, est l'héritier de la tribu des Hooligans Hirsutes. L'une des règles d'or des habitants est d'attraper et de dresser des dragons. Lorsqu'ils sont enfants, ils doivent passer cette épreuve et s'ils échouent, ils sont exclus de la tribu. Seulement voilà, Harold n'a pas vraiment l'étoffe d'un héros. Il est même plutôt craintif de nature et pas aussi costaud que les autres enfants de son groupe comme Rustik le Morveux ou encore Halen le Fétide. Même Ingrid est plus téméraire que lui!
   
   Le roman nous raconte son apprentissage pour apprivoiser son petit dragon têtu, Krokmou. Mais soyez avisés que le livre n'est pas la même histoire que le film d'animations "Dragons". Il y a beaucoup de différences. Pour ma part j'adore l'univers autant du film que du livre car j'adore l'écriture fluide et drôle de Cressida Cowell et toutes les illustrations qui rendent la lecture récréative, amusante et efficace. C'est réellement un gros point fort pour attirer le jeune public vers la lecture.
   
   Si le récit d'héroïc fantasy alliant magie des dragons, action et aventures est prévisible, j'ai adoré l'ambiance et l'approche narrative. Le récit est raconté de manière originale et attachante, avec un humour certain et des apartés intéressants. L'ambiance est excellente et saura captiver les jeunes lecteurs dès 9 ans grâce au rythme prenant et à un univers attractif mêlant créatures fantastiques, mythologie des Vikings et éléments de fantasy.
   
   Le roman est en soi un bel objet-livre : la couverture est superbe et l'intérieur est truffé d'illustrations fantaisistes en noir et blanc... les plus sont les fiches caractéristiques de chaque dragon exposant les différentes races et les capacités physiques, particularités de chacun, extraits du manuel "Comment dresser les dragons" du Professeur Yobish, croquis de Harold, des anecdotes sur ses aventures. C'est à la fois farfelu et facétieux car Cressida Cowell prend un malin plaisir à décrire les Vikings comme des hommes arrogants, pas très malins et plutôt bourrins sur les bords. Alors que notre héros est tout le contraire. J'ai aussi adoré la complicité et l'amitié qui naissent entre l'enfant et le dragon. S'ensuit une palette de personnages attachants et parfois burlesques qu'on va adorer suivre, le tout sur un ton amusant.
   
   Une lecture très sympathique avec un univers vraiment captivant et original... J'ai hâte d'avoir la suite!

critique par Laël




* * *