Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Flight de Sherman Alexie

Sherman Alexie
  Phoenix, Arizona
  La vie aux trousses
  Indian Killer
  Ados: Le Premier qui pleure a perdu
  Ados: Flight
  Dix petits indiens

Sherman Alexie est un romancier, poète et scénariste américain et indien, né dans la réserve Spokane (État de Washington) en 1966.

Ados: Flight - Sherman Alexie

Dès 15 ans
Note :

   Spot, 15 ans est un adolescent mi-indien mi-irlandais, qui tourne mal. Abandonné par son père à sa naissance, sa mère est morte alors qu'il n'avait que six ans et depuis, ce sont les familles d'accueil... et cela se passe toujours mal. Il faut dire que le profond sentiment d'injustice qui l'habite depuis le décès de sa mère ne l'a pas rendu facile. Il est violent, agressif. Il a déjà connu "vingt foyers d'accueil différents et fréquenté vingt-deux écoles différentes." Il fugue, il traine avec des voyous, des indiens de préférence, c'est à cette branche de son hérédité (côté paternel) qu'il donne sa préférence, bien que ce soit de l'absence de sa mère qu'il souffre. Il a déjà fait de nombreux séjours en prison pour jeunes. Pour tout arranger, ses quinze ans lui valent un acné quasi monstrueux, ce qui n'arrange jamais rien. C'est lui qui raconte.
   
   Nous le découvrons alors qu'il se réveille dans une encore nouvelle famille où il est arrivé le soir précédent, qu'il descend prendre son petit déjeuner, s'y conduit grossièrement et s'enfuit à nouveau en bousculant ses hôtes. Il est très vite rattrapé par une patrouille de police. L'un des deux flics connait Spot et a toujours été bienveillant à son égard. Il ne s'en retrouve pas moins une nouvelle fois en prison. Il y rencontre d'autres ados, parmi lesquels il se fera enfin un ami, mais cet ami l'incite à choisir la révolte armée, et pour commencer à tirer dans la foule dans un lieu public. On ne saura jamais si cet ami est réel ou imaginaire. Et un jour, Spot entre dans une grande banque, armé d'un pistolet de paintball et d'un pistolet réel, il tire dans la foule et un gardien lui met une balle dans la tête.
   
   Suivent abruptement une série de chapitres où il sera successivement des hommes de tout âge et toute couleur et même de toute époque, puisqu'il se retrouvera même à Little Big Horn auprès de Custer, tout comme il sera prof de pilotage après le 11 septembre ou dans les pires magouilles du FBI... Ces brefs extraits de vie sont toujours des moments dramatiques où l'on tue, où l'on est tué. C'est eux qui constituent la majeure partie du livre, et ils sont souvent vraiment poignants. Ils éclairent la situation des indiens, mais pas seulement, ils mènent une vraie réflexion sur la violence, le monde de violence dans lequel nous vivons, comment elle s'enchaine, comment on peut ou non, y mettre un terme.
   
   S'il peut tout à fait captiver l'attention d'un adulte (j'en témoigne), je pense néanmoins que, dans la mesure où le héros est un adolescent, et dans le mesure où il y a une happy end, c'est un livre pour adolescents, mais des grands alors, au moins quinze ans. Je ne pense pas qu'il puissent en profiter avant, déjà parce que le tragique de la problématique risque bien de leur échapper et également parce que cette structure (départ d'une histoire d'ado, puis sans transition, cascade de personnages dans des moments tragiques qui se succèdent sans enchainement) risque d'être trop compliquée pour des lecteurs plus jeunes et moins expérimentés tant du point de vue littéraire que du point de vue de la vie. Par contre, il me semble qu'il pourrait faire beaucoup de bien à des ados attirés par la violence. Beaucoup de bien. Si vous en connaissez, n'hésitez pas. S 'il pleure, c'est gagné, il aura franchi une étape. Pour connaître les limites de la violence, il n'est pas nécessaire de la pratiquer. Parfois, il suffit de lire.
   
   Un beau bouquin.

critique par Sibylline




* * *