Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le chant du loriot ou l’éternel instant de Jacques Brosse

Jacques Brosse
  Le Bouddha
  Zen et occident
  Mythologie des arbres
  Le chant du loriot ou l’éternel instant

Jacques Brosse, né le 21 août 1922 à Paris et mort le 3 janvier 2008, est un naturaliste, historien des religions et philosophe français. Il fut ordonné moine bouddhiste dans la tradition zen et a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet. (Wikipédia)

Le chant du loriot ou l’éternel instant - Jacques Brosse

Instants zen
Note :

   Retrouvailles avec un vieil ami. Dans ma bibliothèque il y a un petit rayon à part où se nichent des livres qui me sont particulièrement chers.
   
   Jacques Brosse fut écologiste avant l’heure et chose plus rare encore : moine zen.
   
   Il fut un poète écrivain et tint un journal qui fut publié à deux reprises. C’est de ce journal que je veux vous parler.
   
   Les deux livres furent publiés à presque vingt ans d’intervalle, ce journal est une petite merveille littéraire. L’auteur et sa femme ont habité successivement deux domaines, deux vastes propriétés transformées en quasi réserve en particulier pour les oiseaux. Quand le journal commence le couple vient de quitter La Devinière dans la Sarthe pour s’installer dans le Périgord près des Eyzies, au Verdier.
   
   Il nous fait partager sa découverte des lieux, son exploration quotidienne des chemins, des futailles et des sources. Au jour le jour il recrée pour nous l’atmosphère du Verdier
   "la pleine lune orangée, rougeoyante sur ses bords, dans le ciel bleu lavande au-dessus des collines noires."
   
Les jours de plantation qui lui apparaissent comme les plus importants
   "De dix heures du matin à dix heures du soir, j'ai fait apparemment beaucoup de choses. Une fois couché, une seule me semble utile : en vue des labours, j'ai dépiqué et mis en nourrice les six poireaux survivants du potager"
   Ses textes sont courts, la pensée va profond mais avec une belle économie de mots car il est soucieux de concision "La peur constante dans tout ce que j'écris d'en avoir trop dit, ou pas assez, pour me faire comprendre."
   
   Ces fragments de pensée sont enrichis par le grand connaisseur des arbres, des oiseaux, il fut l'un des créateur du Parc de la Vanoise et on retrouve dans son journal son souci de dire juste.
   
   Il fut l’ami de Claude Levi-Strauss et d’Albert Camus et certaines pages sont consacrées à de belles rencontres et à quelques voyages lointains ou non. Sarlat, Venise, la Cène à Milan pour laquelle il nous gratifie de quatre pages superbes.
   
   "S’enfoncer dans les ruelles, le passage Henri de Ségogne, l’impasse des violettes, la rue du Présidial ou celle de la Salamandre, ce n’est pas seulement changer brusquement d’époque, mais retrouver au fond de soi une nostalgie que l’on ignorait peut-être pour la vie lente, discrète de nos ancêtres."
   

   Son bonheur du jour à lui est un carnet de notes, son registre, où il engrange de mois en mois ses observations, ses émerveillements, parfois aussi ses colères.
   
   Jacques Brosse développe avec son journal un art de vivre au sein d’une campagne qui est sa respiration, il a lâché sa plume peu après la fin de son journal, il avait 86 ans.
   
   Ces deux livres d’heures ne sont jamais très loin de moi car j’ai un plaisir renouvelé à chaque lecture, un éternel instant.
   "une rencontre avec un oiseau, une fleur, un insecte, ça suffit. Il faut juste prendre son temps et utiliser ses sens pour découvrir son bonheur du jour."
   
   
Les livres :
   Le chant du loriot ou l’éternel instant - Jacques Brosse - Editions Plon 1990 à chercher d’occasion
   Le Bonheur du jour - Jacques Brosse - réédité

critique par Dominique




* * *