Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Je me souviens de Je me souviens de Roland Brasseur

Roland Brasseur
  Je me souviens de Je me souviens

Je me souviens de Je me souviens - Roland Brasseur

Contre l'effacement de la mémoire
Note :

   Présentation de l'éditeur
   
   Roland Brasseur se souvient que le 20 janvier 1989, au théâtre Mogador, il a vu et entendu Sami Frey dire sur sa bicyclette les 480 Je me souviens " de Georges Perec. Mais son plaisir a vite laissé place à de l'inquiétude : que pouvaient bien comprendre les lecteurs, les spectateurs de 20 ans ? Pour ceux-là, l'essentiel des propos des " Je me souviens " est oublié ou en passe de disparaître. En rappelant à la vie les souvenirs de Perec, Roland Brasseur accomplit le miracle de rendre concrète la mémoire d'une génération. Ludique avant tout, ce livre agit comme le révélateur des années 50 à 70. Il s'adresse autant aux jeunes qu'aux mélancoliques des années Bébé Cadum et Caram'bar. S'aventurer ici, c'est se laisser saisir par un fourmillement d'anecdotes, d'informations et de documents
   

    Je termine l'étude de "Je me souviens de Je me souviens" de Roland Brasseur, un prof de maths de Troyes que je côtoie lors des séminaires Perec, entreprise le 7 février 2000. Il reprend un à un les 480 souvenirs de Perec et les étudie au microscope. Outre la biographie des personnages cités, il relève les erreurs commises sciemment ou non par Perec et les correspondances existant entre ces souvenirs et le reste de l'œuvre de l'auteur. C'est un travail de bénédictin, précis, pointu, pour ne pas dire pointilleux, qui correspond tout à fait à ma tournure d'esprit. J'ai été surpris d'y trouver un nombre important de correspondances relevées entre l'œuvre de Perec et celle de Modiano et qui n'ont, à ma connaissance pas encore fait l'objet d'une étude précise. Si je n'avais pas tant de fers au feu...

critique par P.Didion




* * *