Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Brueghel la ferveur des hivers de Claude-Henri Rocquet

Claude-Henri Rocquet
  Brueghel la ferveur des hivers

Brueghel la ferveur des hivers - Claude-Henri Rocquet

Brueghel au carré
Note :

   Une toute autre façon de lire un peintre, faire le lien entre tableaux et poésie, entre œuvre et philosophie.
   
   L’auteur de ce petit livre fait jouer une série de correspondances entre les personnages et celui qui tient le pinceau, il parle plus de ce qui est suggéré que de ce qui est vraiment montré.
   
   Là aussi l’œil vagabonde au gré des tableaux, s’attarde, remarque des détails qui jusqu’ici n’avaient pas fait sens.
   
   Un livre délicat autour d’un peintre qui est, nous dit CH Roquet, l’héritier des livres d’heures.
   
   Un peintre dont le temps était celui de la Kermesse héroïque et qui a du croiser Rabelais à Lyon et peut-être Du Bellay à Rome.
   
   Brueghel est "le peintre de la terre et du temps (...) le peintre des climats et des saisons, de la roue de l’année."
   
   Il fut le peintre des paysans, des rustres, "de leurs danses, de leurs noces, de leurs kermesses."
   
   Par dessus tout ce fut le peintre de l’hiver, de la ferveur des hivers, de la neige et du silence.
   
   "Des deux versants de l’année, Brueghel préfère le plus rude, et l’hiver plutôt que l’automne. Il est le peintre des hivers et des neiges"
   
   "Il a neigé toute la nuit. La cloche de l’église
   Sonne comme le pas des anges dans le blanc Paradis !
   Entends-tu le silence du monde engourdi dans l’éclat de l’hiver"
   

   Un peintre qui fut un homme solitaire et silencieux et qui confiait ses pensées à ses pinceaux
   
   "Brueghel fut l’un de ces enfants qui glissent sur les mares et les ruisseaux gelés, et sa peinture s’en souvient."

critique par Dominique




* * *