Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les fureurs invisibles du cœur de John Boyne

John Boyne
  Ados: Le garçon en pyjama rayé
  Dès 09 ans: Barnabé ou la vie en l'air
  Les fureurs invisibles du cœur

Les fureurs invisibles du cœur - John Boyne

Pédale
Note :

   Rentrée littéraire 2018
   
   Ce magnifique roman démarre par le bannissement de la mère du personnage principal, enceinte à 16 ans, et que le curé, au cours d'une messe et d'une scène mémorable, n'hésite pas à couvrir de honte devant toute l'assemblée, y compris ses proches impassibles. Cette dernière n'a d'autre choix que de quitter la communauté rurale irlandaise où elle est née, car une fille mère n'y a pas sa place.
   Mais c'est le destin de son fils Cyril, qu'elle abandonne très jeune, que nous suivons. Il est, dès sa naissance, adopté par un couple de riches excentriques dont il n'aura pas grand chose à attendre, si ce n'est une certaine aisance matérielle.
   
   L'affection c'est sur Julian, fils de l'avocat de son père adoptif, qu'il la cherchera car il tombera très vite sous le charme de ce jeune garçon. Cette passion ne s'éteindra pas à l'adolescence, d'autant qu'il partagera sa chambre d'étudiant avec lui.
   
   Passion inavouable et longtemps restée secrète, jusqu'au jour où il fait son coming out auprès de cet ami de toujours et ce sera alors un drame tel qu'il quittera l'Irlande pour les Pays-Bas, où son homosexualité sera plus facile à vivre, quoique... Etre une "pédale" dans les années 1980 est loin d'être une sinécure, alors que la communauté gay se voit victime et rendue responsable du virus du SIDA.
   
   Voici mon premier gros coup de cœur de cette rentrée littéraire 2018. Roman d'initiation dont le thème principal est l'homosexualité, ce récit absolument sublime se lit d'une traite, alternant des passages écrits avec beaucoup d'humour, grâce à une narration très pince sans rire et d'autres beaucoup plus sombres. Beaucoup de tendresse émaille de ce livre qui sait aussi se faire noir, lorsque les héros sont rattrapés par une réalité difficile à vivre et qui les dépasse.
   
   C'est parfaitement bien construit avec une fin qui clôt magnifiquement cette belle histoire. Mention toute particulière aux personnages féminins : la mère du jeune héros que nous retrouverons au fil du récit, et la sœur de Julian, attachante et pourtant peu épargnée par les hommes.
   
   A lire de toute urgence.

critique par Éléonore W.




* * *