Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 10 ans: Les chroniques de Spiderwick de Holly Black

Holly Black
  Ados: L’épreuve de fer –1- Magisterium
  Dès 10 ans: Les chroniques de Spiderwick

Dès 10 ans: Les chroniques de Spiderwick - Holly Black

Trolls, farfadets, nains, elfes, gobelins…
Note :

   Les enfants ont besoin de livres! S’ils en manquent, ils deviennent grognons, tristes, désagréables, voire agressifs. Songez-y.
   Ils peuvent vivre grâce à eux de terribles aventures, expérimenter la vie, découvrir un tas de choses qu'ils ne soupçonnaient pas, les batteries ne sont jamais à plat et ça coûte trois fois rien! (quand ce n'est pas gratuit en bibliothèque).
   Alors ici, tous les mardis (même pendant les vacances), pour enfants et ados, un ou deux titres commentés. Et encore 1 lecture ado le samedi!
    Et pensez à aller faire un tour dans notre Rubrique "Littérature jeunesse", pour tous les âges, vous y trouverez des trésors, bien rangés.

   
   Illustrations de Tony Di Terlizzi
   

   "Abracadabra, je suis là et vous n'aimerez pas ça!"
   

   La famille Grace s’installe dans la demeure de leur tante Lucinda, qui pour des raisons mystérieuses ne l’occupe plus. Jared ne voit pas cet emménagement d’un très bon œil. L’impression que lui procure son nouveau foyer, bâtisse vieille et délabrée à l’allure de maison hantée, plantée au milieu de nulle part ne le pousse pas à l’optimisme. L’absence de son père intensifie ce sentiment d’abandon et le rend agressif. C’est dans cette ambiance un peu amère que Jared trouve la bibliothèque secrète d’Arthur Spiderwick, ancien propriétaire des lieux. Caché dans une paroi de la pièce, un grimoire nommé Holly Black "Arthur Spiderwick Le grand Guide du monde merveilleux qui vous entoure" intrigue Jared. Il partage sa découverte avec son frère jumeau Simon et sa sœur aînée Mallory et ils tentent alors de déchiffrer les énigmes de ce guide. Hélas, ce livre très convoité les mènera vers des dangers inconnus. C’est ainsi que la petite troupe entame son périple au sein d’un monde étrange et inquiétant peuplé d’êtres féeriques peu amicaux…
   
   Premier livre que je lis depuis ma frénésie "Twilight" (la série Fascination de Stephenie Meyer), Chroniques de Spiderwick est un roman de jeunesse (composé de cinq livres) en somme assez classique sans être de mauvaise facture. Destiné à un public plutôt jeune (à partir de 9 ans) il est à classer parmi les romans de fantasy traditionnelle. Spiderwick raconte les aventures des enfants Grace et leur rencontre avec des créatures féeriques (quoique malveillantes !) à travers l’apprentissage d’un guide. Certes l’histoire est peu originale mais le roman contient tous les ingrédients communs qui plaisent : trolls, farfadets, nains, elfes, gobelins…
   
   Mélange des "Malheurs de Sophie" (les misères de Jared sans cesse renouvelées !) et des "Chroniques de Narnia" (les relations frères et sœurs), les "Chroniques de Spiderwick" ne m’ont pas donné de palpitations mais une lecture douce, fluide et agréable. Bien qu’ayant une suite (le cycle 2 : Au-delà du monde de Spiderwick) je ne pense pas continuer cette lecture qui pour les adultes reste relativement superficielle, par contre les jeunes bambins y trouveront là toute la part de mystère qui les enchante !
   Pour aller plus loin : la thématique du livre comme guide et fil conducteur de l’intrigue est intéressante. Pourquoi ? Le livre que découvre Jared est un objet à la fois précieux et dangereux dont le contenu peut détruire. Le guide est une somme des connaissances acquises et des observations faites sur l’environnement féerique. C’est une sorte de recueil d’informations sur les elfes et les autres créatures féeriques. Ce savoir, s’il se trouve sous l’emprise d’humains peu scrupuleux peut être une menace pour le monde féerique. C’est pourquoi les elfes souhaitent le récupérer pour le détruire afin de se protéger. Mais un autre groupe d’intérêt (celui de Mulgarath) le veut pour soumettre le monde des hommes. L’obtention du livre est donc la problématique essentielle de l’histoire. Elle met aussi en évidence que lire un livre peut causer des ennuis et cela semble paradoxal pour un roman de littérature de jeunesse. Mais ne cherchons pas la petite bête car ce roman est source de réflexions : savoir et pouvoir font-ils bon ménage ?

critique par Laël




* * *