Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un dimanche à la piscine à Kigali de Gil Courtemanche

Gil Courtemanche
  Un dimanche à la piscine à Kigali
  Une belle mort

Un dimanche à la piscine à Kigali - Gil Courtemanche

Au coeur du sujet
Note :

   Comme nous avons été peu informés, en France, du massacre des Tutsis par les Hutus, en Avril 1994, au Rwanda !
   Gil Courtemanche était sur place, il a choisi la forme romanesque pour nous livrer son reportage, et il frappe très fort.
   
   Bernard Valcourt est journaliste. Après avoir couvert la grande famine en Ethiope en 1984, il a perdu « les codes et l'objectivité qui étouffent et trahissent la réalité ».
    « Au Rwanda, sa paresse recule, la vie l'oblige à agir »
. Il a pour mission d'aider à l'établissement d'une télévision éducative, centrée sur l'information quant au sida. A Kigali, plus du tiers de la population adulte est séropositive. Au fil du temps, il comprend de plus en plus l'esprit rwandais, il a trouvé « le pays de son âme » . Il intègre que « mourir n'est pas un péché » , qu'on peut aussi « tranquillement mourir en vie » et célébrer chaque instant. Et puis il rencontre Gentille, jeune serveuse Hutue dans un corps de Tutsie. Avec elle, il signe à nouveau un pacte avec la vie, ils sont amoureux avec un bonheur célébré par Paul Eluard.
   
   Mais la rumeur gronde, le génocide est annoncé.
   Il sera.
   Et terrible.
   
   Très heurtant à lire, ce roman cinglant n'en est pas moins vraiment très bien écrit et hautement instructif. Nous sont expliquées les raisons profondes de cette extermination programmée, sa construction, réalisation, et l'attitude fermement critiquable de nos pays observateurs. C'est très cru mais comment parler de l'horreur sans y plonger les mains ?...

critique par Cuné




* * *