Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Pas dupe de Yves Ravey

Yves Ravey
  La table des singes
  Monparnasse reçoit
  Le drap
  Dieu est un steward de bonne composition
  Pris au piège
  L’épave
  Bambi bar
  Cutter
  Enlèvement avec rançon
  Un notaire peu ordinaire
  La fille de mon meilleur ami
  Sans état d’âme
  Trois jours chez ma tante
  Pas dupe

AUTEUR Des MOIS DE FEVRIER ET MARS 2015

Yves Ravey est un écrivain français, né à Besançon en 1953.
Il enseigne (ou enseignait?) en collège à Besançon...


et l'éditeur ne fournissant pas plus de détails sur sa carrière, j'ai dû choisir entre m'arrêter là et inventer. Je ne nierai pas avoir hésité, longuement, mais finalement, sur les instances inquiètes de mon entourage, j'ai décidé de m'en tenir à ces deux lignes de biographie. Je peux cependant ajouter qu'il se murmure que beaucoup de ses romans, et en particulier son premier, «La table des singes», ont une inspiration autobiographique... Je dis ça, je dis rien.

Pas dupe - Yves Ravey

Le fameux pas de côté
Note :

    "Car c'est un fait : j'aimais Tippi"
   

   La belle Tippi, épouse de M. Meyer, est morte tragiquement. Son corps est retrouvé au milieu des débris de sa luxueuse voiture, au fond d'un précipice... mais où est donc passé son beau collier de perles? Que faisait son mari ce soir là? Pourquoi était-elle sur la route à une heure indue? Et le père de Tippi, qu'a-t-il à voir avec l'affaire? Et la voisine, cette fouine? Et l'amant dans tout ça? Et? Et?...
   
   Ce terrible accident- car c'en est un, à n'en pas douter- va nécessiter une enquête. Une enquête de routine, menée par l'inspecteur Costa. Efficace, ce Costa, pointilleux (il pose beaucoup de questions) mais toujours très courtois. Il m'a rappelé un certain inspecteur que j'ai longtemps regardé à la télé, celui qui posait lui aussi tout un tas de questions -une sangsue qui ne lâchait pas d'une semelle celui qu'il interrogeait, jusqu'à l'épuiser littéralement- et parlait tout le temps de sa femme...
   
   Ce petit roman bien mené et fûté, faux polar littéraire, américain sans l'être (l'intrigue se déroule à Los Angeles) ne m'a pas menée en bateau. J'ai deviné très vite de quoi il retournait (pas dupe la Comète). En revanche, il m'a amusée par sa vivacité, sa narration au ton un tantinet décalé, totalement placide malgré le drame qui frappe les personnages, ses clins d'oeil à Hitchcock (même le prénom de l'héroïne est un rappel à l'actrice préférée du maître). Et puis il y a l'écriture d'Yves Ravey, dialogues incisés dans le texte, fluidité, économie et justesse des mots choisis, et ses personnages plus agissants que pensants. De l'humour. C'est le fameux "pas de côté" du roman policier, dont on parle ici. Et ça j'aime beaucoup.
   
   " Ecoutez, monsieur Meyer, vous m’êtes très sympathique, mais je crois percevoir chez vous certaines failles. J’ai quand même le sentiment, passez-moi l’expression, que vous vous êtes fait avoir."

critique par Une Comète




* * *