Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 12 ans: Collection Les Grandes Vies de Dan Green

Dan Green
  Dès 12 ans: Collection Les Grandes Vies

Dès 12 ans: Collection Les Grandes Vies - Dan Green

Charles Darwin
Note :

   Illustrations: Rachel Katstaller
   
   Pendant mes études, j’ai suivi un cours inspiré de la théorie de l’évolution de Charles Darwin. L’idée était d’analyser des œuvres cinématographiques contemporaines à travers le prisme darwinien et de disséquer le comportement et la situation personnelle de divers personnages selon leur capacité d’adaptation et leurs caractéristiques générales. Notre professeur nous amusait car, tout intéressant qu’il était, il avait perpétuellement l’air insatisfait et appliquait sans aucun second degré les théories des divers articles qu’il nous donnait à lire. Si l’exercice était amusant, on finissait par schématiser à l’excès des situations, voire, à approcher l’aberration. Pour mon essai final, j’avais choisi d’aborder la condition de la femme dans la société victorienne à travers divers exemples (on ne se refait pas). Je me souviens d’avoir dû peser chaque mot pour appliquer les principes présentés par l’enseignant avant de les questionner, car je n’étais pas d’accord avec grand-chose concernant l’application de ces théories à mon sujet.
   
   Toujours est-il que j’ai toujours été fascinée par le personnage de Charles Darwin. Avant de lire la biographie publiée lors de l’exposition qui lui a été consacrée à Paris il y a quelques années, je me suis accordé un petit plaisir en lisant aujourd’hui son histoire racontée aux enfants. C’est ma première rencontre avec la collection Les Grandes Vies, mais je ne manquerai pas de regarder quels autres titres ont été édités.
   
   Ce texte court et illustré vise à retraduire les grandes étapes du parcours de Charles Darwin et à expliquer en quelques mots sa théorie sur l’évolution de l’espèce. Charles Darwin est né dans une famille nombreuse, dans la plus pure tradition victorienne. Depuis sa plus tendre enfance, Charles aime étudier la nature et se passionne pour le vivant. Il développe de grandes qualités d’observation. Son père souhaite le voir devenir médecin puis pasteur, après un premier échec. Charles Darwin n’a pas le goût des études de médecine. Alors qu’il a terminé ses deuxièmes études et s’apprête à exercer son métier, un ami lui propose de se joindre à un équipage dans le cadre d’une mission scientifique en Amérique du Sud. Pendant 5 ans, Charles va voyager, entre les Canaries, le Cap Vert, le long de la côte de l’Amérique latine, jusqu’aux Galapagos, avant de rentrer en contournant l’Australie et l’Afrique du Sud. Il observe de nombreuses espèces et rapporte une collection impressionnante de spécimens animaux et végétaux. Il s’interroge sur les variations constatées au sein d’une même espèce. Il continuera à y réfléchir à son retour, jusqu’à concevoir la théorie de l’évolution. Il finit par publier De L’Origine des Espèces au Moyen de la Sélection Naturelle, qui suscite des débats houleux. En effet, à une époque où l’on pensait que Dieu créait le monde et ses créatures telles quelles, cette théorie était osée… plus encore parce qu’elle laissait supposer que l’homme était apparenté au singe. La théorie de Darwin finit par être globalement acceptée par la communauté scientifique, et plus globalement au sein de la société. Darwin meurt en scientifique reconnu. Il est enterré à l’abbaye de Westminster.
   
   Un livre très bien conçu. Il explique clairement et simplement les faits marquants de la vie et de la pensée de Darwin. Les dessins contribuent à la fluidité du texte et illustrent notamment des objets et spécimens qui pourraient être difficiles à comprendre pour le public de jeunes lecteurs auquel ce livre s’adresse principalement. Intéressant et très agréable à lire. Après une grosse déception à la lecture d’une biographie simplifiée de Victoria dans une autre collection, j’ai été très agréablement surprise par cet ouvrage.

critique par Lou




* * *