Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

J'entends des regards que vous croyez muets de Arnaud Cathrine

Arnaud Cathrine
  Les yeux secs
  Sweet home
  Frère animal
  Les vies de Luka
  Le journal intime de Benjamin Lorca
  La route de Midland
  Je ne retrouve personne
  La disparition de Richard Taylor
  A la place du cœur
  J'entends des regards que vous croyez muets

Arnaud Cathrine est un écrivain français né en 1973.

J'entends des regards que vous croyez muets - Arnaud Cathrine

Petites histoires
Note :

   "Il n'y a qu'une nostalgie: celle de ce qui n'a pas eu lieu"
   

    Arnaud Cathrine a un passe-temps peu recommandable : "je passe mon temps à voler les gens" confesse-t-il au début de son livre au si beau titre, emprunté à Racine. On se rassure tout de suite, il ne s'agit pas là d'un énième témoignage d'écrivain désireux de libérer sa conscience du fardeau de la vie qui pèse lourd ...Arnaud Cathrine n'est pas le voleur qu'on imagine...
   Quand vous aurez lu le livre, vous ne manquerez pas d'absoudre le voleur en question: faute avouée sera, dans le cas d'Arnaud Cathrine, totalement pardonnée.
   
    D'abord, c'est au lecteur que l'écrivain offre le fruit de ses larcins et c'est drôlement généreux de sa part. Ses soixante-cinq textes courts, dans lesquels il lâche la bride de son imagination, inspiré par les gens qu'il croise, dans des situations ordinaires, dans des lieux qui ne le sont pas moins : gare, café, plage... auraient pu rester dans le carnet moleskine de l'auteur. Cela aurait été criminel car l'exercice, a priori ordinaire, d'inventer la vie de son voisin du troisième ou de son boulanger, prend une autre dimension lorsque c'est Arnaud Cathrine qui s'y colle : ces petites histoires créées de toutes pièces, c'est du bonheur à lire, tant elles sont émouvantes, bouleversantes ou amusantes, ou tout ça à la fois, et superbement écrites : la plume est fluide, affûtée, concise sans l'être trop, et dans ces instantanés, ces petits moments de vie captés et réinventés, on ne manquera pas de se retrouver un peu, voire beaucoup. Quand Arnaud Cathrine parle des autres, il parle un peu, voire beaucoup de lui, de moi, de vous... Je ne sais pas vous, mais moi ça me touche.
   
   Gros coup de cœur, à mettre entre toutes les mains, à offrir à tout le monde (j'ai déjà commencé, à qui le tour?)
   
   "Je suis un prédateur joyeux à la recherche de sa prochaine proie, impatient de vous dépecer et ravi à l'idée que les hyènes passeront à côté de votre cadavre sans rien remarquer, ni des restes qu'elles auraient à terminer, ni du butin dont j'ai joui et que j'emporte jalousement dans mon carnet."

critique par Une Comète




* * *