Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Little Rock 1957 de Thomas Snégaroff

Thomas Snégaroff
  Little Rock 1957

Little Rock 1957 - Thomas Snégaroff

Le combat pour les droits civils au Kansas
Note :

   Pour moi la lutte des noirs américains pour leurs droits est attachée à plusieurs souvenirs.
   
   Le premier nom qui vient bien entendu est Martin Luther King mais tout de suite derrière il y a Rosa Parks qui refusa avec un courage incroyable de se plier à la ségrégation dans les autobus.
   
   Ensuite il y a le film Mississipi burning qui fut une gifle car malgré ce que l’on croyait savoir la réalité était bien pire.
   Quand j’ai entendu parler du livre Little Rock 1957, sa lecture s’est imposée comme une évidence.
   
   "Tout avait commencé en 1903, à près de huit cents kilomètres de Little Rock, dans la petite ville de Topeka, Kansas, quand William Reynold, un homme noir, avait tenté d’inscrire son fils dans une école réservée aux Blancs."
   

   Après des années de lutte et une plaidoirie magistrale de Thurgood Marshall avocat de la NAACP, mouvement de lutte pour les droits civils, la Cour Suprême en mai 1954 rendit illégale la ségrégation dans les écoles.
   "La seule chose qui puisse expliquer cela, c’est la conviction profonde que le peuple qui fut réduit en esclavage doit être maintenu dans un état le plus proche possible de celui-ci. Il est temps, selon nous, que la Cour affirme clairement que ce n’est pas l’esprit de notre Constitution"
   

   Little Rock est la capitale de l’Arkansas, état où la ségrégation sévissait durementLe livre retrace à la fois le combat juridique, politique et des parcours individuels
   
   Celui en particulier d’Elizabeth Eckford, mais aussi celui de Orval Faubus un soi-disant démocrate œuvrant pour la ségrégation, d’hommes politiques attisant la haine et la peur, de journalistes faisant preuve d’audace. Les protagonistes des événements sont multiples depuis le gouverneur de l’état jusqu’au Président Eisenhower.
   
   Le destin d’Elizabet Eckford est emblématique
   "Ce matin-là, Elizabeth était partie seule, à la différence de ses huit camarades qui étaient accompagnés. Arrivée aux abords du lycée, elle découvre une foule de plusieurs centaines d’adultes, mais surtout des jeunes femmes comme elle, vociférant des insultes racistes. Face à elle, une rangée de gardes nationaux : ils viendraient à son secours, croyait-elle. Ils ont croisé leurs armes pour l’empêcher d’aller plus loin. Elle a dû se réfugier, sous les hurlements et les premiers coups, sur un banc, jusqu’à ce qu’une jeune femme blanche, courageuse, l’accompagne à un bus."

   
   La photo prise ce jour là fit le tour du monde et déclencha une réaction forte du Président qui envoya l’armée fédérale et destitua le gouverneur de l’état.
   
   Après que le gouverneur fut obligé de plier devant la loi les étudiants néanmoins subirent des pressions, du harcèlement pendant toute l’année.
   Insultes, menaces, et pressions aussi sur les étudiants blancs "Ne retournez pas au lycée, n’allez pas en classe avec les négros !" mais aussi des sévices : soupe chaude versée dans le cou, jet de papier enflammé dans les toilettes, les soldats présents pour les protéger n’avaient en effet pas le droit de pénétrer dans les salles de cours, la cafétéria et les toilettes!
   
   Le combat pour les droits civils fut encore long mais Little Rock marqua un tournant important.
   
   Un livre très complet, très clair, avec des rappels utiles pour comprendre même si parfois c’est un peu long et un peu trop détaillé à mon goût mais j’ai appris beaucoup de chose et ce livre rappelle que le combat n’est pas si loin.
   
   Les neufs furent reçus à la Maison Blanche lors de l’élection de Barak Obama, juste revanche.
   
   Thomas Snégaroff est un historien spécialiste des États-Unis et si vous regardez la 5 et l’émission C’est dans l’air, vous l’avez déjà vu et entendu par exemple au moment de l’élection de Trump.

critique par Dominique




* * *